Archive for the ‘Parents-profs-élèves’ Category

Histoire de téléphone portable…

lundi, février 10th, 2014

Ce n’était pas du tout l’objet de ma recherche : en fait, je cherchais des conseils lors d’un problème avec un artisan… Mais, sur le site forum-juridique.net-iris, je suis tombée sur cette histoire (message initial du 29/01/2014):

Bonjour,
Le téléphone de ma fille a été confisqué pendant une semaine je vous explique pourquoi :

Pendant un DS ma fille a envoyé une photo de sa copie à une amie. Cette amie en question, son téléphone a été confisqué car elle a utilisé la calculatrice de son portable.

L’heure suivante (pendant le cours de français) ma fille a été appelé à donner son portable car la surveillante du lycée a fouillé dans le téléphone de l’amie de ma fille et c’est comme ça qu’elle a vu le message (avec la photo de la copie de ma fille) en photo.

Ma fille n’a pas été prise sur le fait !
Mais son portable a été confisqué pendant une semaine, elle a été collée et la surveillante du lycée a fouillée dans le téléphone de l’amie de ma fille pour trouver le message en question

Est ce que la surveillante avait le droit de fouiller dans le téléphone de l’amie de ma fille ? Est ce que les sanctions pour ma fille sont quand même prises en compte ? car ma fille n’a pas été prise sur le fait !

Merci de vos réponses

Vous noterez que la question n’est absolument pas : ma fille avait-elle le droit d’envoyer, pendant un devoir, la photo dudit devoir à sa copine ? Comme, de toutes façons, elle n’a (même pas !) été prise sur le fait, cette question n’en est pas une…

Non, la question porte sur le droit de la surveillante à consulter un téléphone utilisé pendant un devoir… (Fouillé ? Pas fouillé ? Vu sur l’écran en passant ? Peu de chances pour qu’on le sache vraiment…)

Curieuse de lire les réponses apportées (dont certaines par des enseignants ou surveillants, d’ailleurs…), j’ai parcouru les 5 pages (je dis bien 5 !) de la discussion… dans lesquelles, d’ailleurs, on ne retrouve pas la personne qui a posé la question…

Je vous en offre juste une qui m’a amusée (vous pouvez aller lire la discussion entière sur le site…) :

Si on suit votre raisonnement : imaginez que vous êtes cambriolés en votre absence. Aucun témoin. Donc les cambrioleurs ne doivent pas être inquiétés, vu qu’ils n’ont pas été pris sur le fait ?

Il y a tout de même un léger hiatus entre les conceptions de certains parents et celles des enseignants, concernant les droits des élèves, non ???