‘tites bêtes… grosses fleurs…

Je pourrais vous dire que, depuis mon dernier billet, je suis partie voyager très loin… Mais la vérité est qu’il m’est, par moments, tellement difficile de « prendre la plume »… que je remets au lendemain… ou à plus tard (j’ai déjà parlé de « procrastination »…).

Ce qui m’a décidée ce matin… c’est la petite bête aperçue hier sur ma table de jardin, et qui m’a autorisée à la prendre en photo. J’oserais presque dire qu’elle « posait »… mais je craignais trop qu’elle ne s’envole pour tenter de la photographier sous un autre angle…

Je n’avais jamais vu, me semble-t-il, une telle bestiole :

Ces 3 longues « queues », cette immense antenne (il y en a sûrement 2, mais la deuxième se dissimule derrière la première)… Jamais vu une telle bestiole, c’est sûr !

Recherches donc sur Internet… pour découvrir qu’il s’agit « tout simplement » d’un éphémère…

Pourtant, des éphémères, je connais ! Des dizaines s’agglutinent la nuit sur mes vitres (mais plus tôt dans l’année) ! Ils ne ressemblent pas du tout à mon visiteur d’hier ! Il est vrai que j’ai vu sur Internet qu’il y en avait plusieurs dizaines d’espèces… et je n’ai pas eu le courage d’aller voir à quoi chacune ressemblait…

En juin, c’est une autre bestiole que j’avais photographiée, attirée par cette tache verte, brillante, sur une pivoine. Je n’ai pas cherché son identité, pensant que c’était une sorte de petit scarabée… Si vous en savez plus, je suis preneuse d’informations !

L’abeille charpentière de l’an dernier (ou une de sa famille…) est revenue dès que les pois de senteur ont commencé à fleurir, mais je lui ai fait grâce de la photo !

Je n’envisage pas de me plonger dans des études d’entomologie… mais tout de même, j’apprécie de découvrir quelques petits visiteurs, au hasard de nos rencontres…

Côté plantes, j’ai eu aussi quelques surprises… Par exemple, la campanule : l’année dernière, se lassant sans doute de l’ombre, elle avait migré sur ma terrasse, entre sol de ciment et mur de pierre ; cette année, elle a eu envie de retrouver la terre et a surgi contre le grillage, 2 à 3 fois plus grande que les années précédentes… avec des fleurs 2 à 3 fois plus grosses !

Et des nouvelles venues, au milieu de l’oranger du Mexique : des digitales !!! Il y en a plusieurs pieds, vu la distance entre les 5 ou 6 tiges fleuries…

Comme j’en parlais au pharmacien, il m’a dit que lui aussi avait découvert cette année une digitale dans son jardin…

Enfin, ces petites fleurs d’un rouge profond, qui s’obstinent à pousser chaque année au ras des escaliers :

Je crois vous les avoir déjà montrées… J’ai appris que c’étaient… des œillets !

Bonnes découvertes à vous aussi, chez vous ou dans d’autres lieux !

Tags: , , ,

3 Responses to “‘tites bêtes… grosses fleurs…”

  1. Isabelle dit :

    Bonsoir,
    Je pense que l’insecte en question est une chrysomèle. Tu en verras un certain nombre d’exemples sur les images de Google. Voir notamment
    http://www.vertdeterre.com/nature/animal/insecte-chrysom%E8le+de+la+menthe.htm
    Amicalement,
    Isabelle

  2. Ex-prof dit :

    Merci de ta réponse et du lien ! En effet, les pivoines sur lesquelles se promenait cette « chrysomèle de la menthe » touchent un petit « buisson » de menthe… Mais je ne l’aurais sans doute pas vue sur les feuilles de menthe…

    Très jolie bestiole, en tous cas ! D’un vert brillant, métallique…

  3. Maprisca dit :

    Bonjour, merci pour votre article avec photo qui m’a permis à mon tour d’identifier cette bébête bizarre qu’est l’éphémère..
    Connaissant son nom, j’ai pu trouver d’autres articles intéressant sur cet insecte. Entre autre : http://www.bestioles.ca/insectes/ephemeres.html
    On n’a pas finit d’en apprendre sur la nature !!

Leave a Reply