C’est Le Printemps , vraiment

C’est le printemps qui jette
Partout des pâquerettes
C’est le printemps fleuri-fleurant
Qui fait venir les fleurs des champs (bis)

(Je ne connais pas cette chanson d’Anne Sylvestre… mais elle est plus encourageante que celle que je connais sur le même thème…)

Un peu en avance, le printemps… J’ai même vu, fin janvier, un crocus téméraire dont l’or s’est détaché sur l’herbe… Le pauvre ! Un embryon de crocus, plutôt, dont seule la couleur était reconnaissable… Je n’en ai pas vu d’autre depuis… Quant aux pâquerettes… je crois qu’il n’y a pas eu un seul jour où elles se soient toutes absentées…

Il est vrai que l’hiver a été exceptionnellement doux, et les plantes ne savent plus trop où elles en sont… On m’a dit que, dans le Midi, nombre de fruitiers fleurissaient… Malheureusement, les abeilles n’étaient pas encore réveillées…

Je n’ai pas encore vu d’abeilles ici, mais des bourdons, ou d’autres bestioles de la même famille :

Samedi dernier, j’ai nettoyé la table de jardin pour prendre mon déjeuner et mon thé vespéral sur la terrasse… Un très grand plaisir, bien que la température ne permette quand même pas d’y rester des heures… Pour le thé matinal, le café mi-matinal et le dîner… j’attendrai encore un peu !

L’année dernière… une horreur ! A part une journée et demie à la mi-avril, j’ai dû attendre fin juin pour pouvoir enfin profiter de cette terrasse, animée par les chants d’oiseaux…

Et ils chantent, les oiseaux ! Je ne sais malheureusement pas reconnaître tous leurs chants, à part les pépiements des moineaux, hôtes habituels du rosier buisson qui borde la terrasse.

Et, bien sûr, les merles… Cela fait au moins un mois qu’ils fêtent le lever du jour. Les dialogues ont repris : l’un est perché dans le frêne d’un voisin, il lance son chant, toujours très varié, puis se tait. On entend alors, au loin, un autre merle qui lui répond… Ils ne se coupent jamais la parole, attendent toujours la fin du chant de l’autre avant de reprendre le leur… Fascinant !

Évidemment, il y a aussi des inconvénients à ce printemps précoce… Par exemple, hier après-midi, un moustique est venu bourdonner à mon oreille… Il est à craindre qu’ils soient plus nombreux que d’ordinaire, cette année…

Et puis… S’il gèle alors que les fruitiers sont en fleur… les fruits se feront rares…

Mais… ces jours ensoleillés sont toujours bons à prendre… Croisons les doigts pour la suite…

Tags: , , ,

Leave a Reply