Rentrée…

Après les dernières vacances, la dernière rentrée, comme de juste !

Je vous avouerai que je ne ressens pas du tout l’enthousiasme habituel… Plutôt démotivée, la future retraitée !

Je ne m’inquiète pas trop : une fois « dans le bain », je retrouverai ma forme ! C’est comme au bord de la piscine ou de la mer : on craint un peu le froid, on hésite, on sursaute même aux éclaboussures… Et puis, une fois dedans, on s’y trouve tellement bien qu’on se donne des « encore 5 minutes » avant de ressortir…

Tout de même : si ce n’est la première année, c’est une des très rares années où je n’aurai préparé aucune nouvelle lecture… Il est vrai que la préparation pour les ateliers généalogie m’a pris pas mal de temps… Cela me sera peut-être compté par le Grand Pédagogue ?

Et ma préparation de trimestre a été plutôt rapide, pour ne pas dire bâclée… Un petit coup de Diablogues pour les uns (las ! l’édition Folio Junior n’existe plus ! Quant à Tardieu… pas d’édition bon marché… Tant pis ! On travaillera avec les livres du collège, une fois n’est pas coutume !), un petit coup de Zadig pour les autres (qui n’ont pas été fichus de cesser leurs bavardages pour me dire ce qu’ils souhaitaient, lors du bilan de fin de trimestre)…

C’est un problème pour les profs de Français, les livres qui ne sont plus réédités ! Le nombre de livres que j’ai en 2 ou 3 exemplaires, pour avoir à chaque fois la même édition que les élèves ! J’ai eu une collègue qui faisait toujours étudier à ses classes les mêmes livres… Si elle a continué ainsi, à l’heure qu’il est, elle doit avoir au moins 15 éditions différentes du Salaire de la peur !

J’adore les Diablogues de Dubillard… Et la sélection du recueil Folio Junior est intéressante. On en a vu un ou deux extraits avec une de mes classes de 6ème l’an dernier… mais tant pis ! Ils voulaient faire du théâtre (parce qu’ils participent, eux, au bilan de fin de trimestre !), ils vont en faire ! Et si on en a le temps (mon planning lecture est un peu flou…), on verra en prime Un mot pour un autre, de Tardieu… Ça les changera des fabliaux du Moyen-Age…

Ah ! le théâtre ! Le grand plaisir des élèves, à très peu d’exceptions près ! Et, je l’avoue, mon plaisir à moi aussi ! Si, d’emblée, certains occupent la scène, la plupart progressent doucement, d’une fois sur l’autre, prennent de l’assurance, donnent de la voix, ôtent leurs mains de leurs poches, arrêtent de triturer le bas de leurs manches, oublient de regarder le public (sauf si c’est prévu) pour répondre en regardant leur(s) partenaire(s), leur visage devient mobile, reflète des émotions qu’ils ne ressentent pas… Ils jouent, quoi !

A mon avis (que je partage…), c’est le meilleur entraînement à l’oral… et le plus ludique !

Une fois frappés les trois coups, tout devient possible…

Mots-clefs : , , , ,

Laisser une réponse