De blague en blague…

J’ai reçu dernièrement d’un ami une blague qui m’a fait sourire… mais qui m’a rappelé vaguement que j’avais déjà lu quelque chose dans ce genre. Une recherche sur Internet m’en a fait trouver quelques « ancêtres », mais je suis presque sûre qu’il existe des versions plus anciennes encore… En tous cas, c’est une source d’histoires variées ! Faites une recherche avec « j’ai deux mauvaises nouvelles », et vous verrez que l’histoire d’origine (?) a inspiré de nombreux amateurs…

Voici donc les versions que j’ai trouvées… avec parfois des mélanges plus ou moins cohérents de personnages…

Histoire 1

L’heure est grave ! Dieu appelle auprès de lui Barack Obama, Vladimir Poutine et Steeve Ballmer et leur explique que la fin du monde est proche.
Vladimir Poutine redescend sur Terre et dit aux Russes : J’ai deux mauvaises nouvelles : la première c’est que Dieu existe et la deuxième c’est que la fin du monde est proche.
Barack Obama redescend sur Terre et dit aux Américains : J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle : la bonne nouvelle c’est que Dieu existe et la mauvaise c’est que la fin du monde est proche.
Steeve Ballmer redescend sur Terre et dit aux salariés de Microsoft : J’ai deux bonnes nouvelles : la première c’est que je fais partie des trois personnes les plus importantes du monde et la deuxième c’est qu’on peut arrêter d’essayer de débugger Windows 98.

Histoire 2

Dieu convoque les trois personnes les plus importantes de la Terre : Le président de la Russie, le président des États-Unis et Bill Gates.

Dieu leur dit : La fin du monde est pour demain dites-le à tous les humains.

Les trois retournent chez eux.

Le président de la Russie se présente devant son peuple et dit :

« Camarades l’heure est grave, j’ai deux mauvaises nouvelles : la première c’est que Dieu existe ; la deuxième c’est que la fin du monde est pour demain. »

Le président des États-Unis dit au monde entier :

« Nous avons une bonne et mauvaise nouvelle à vous dire, la bonne c’est que Dieu existe ; la mauvaise c’est que la fin du monde est pour demain. »

Bill Gates envoie un e-mail comme suit :

« J’ai deux bonnes nouvelles à vous communiquer, la première c’est que je suis l’une des trois personnes les plus importantes de la Terre, la deuxième c’est que le bug de l’an 2000 est résolu. »

Histoire 3

Suite à trois attentats simultanées, Sarkozy, Bush et Ben Laden meurent. Ils arrivent ensemble au paradis, et sont accueillis par un Saint Pierre furieux.

« Ah ben c’est du beau… Vous nous avez foutu un sacré bordel, en bas ! C’est tellement le bordel que c’est au-delà de mon jugement, le grand patron veut vous recevoir en personne ! »

Ainsi donc, les trois hommes sont amenés devant Dieu, qui, depuis Son trône, les regarde d’un air consterné, alors que Ben Laden se lamente de voir que sa religion lui mentait depuis le début.

« C’est pas joli joli ce que vous m’avez fait, tous les trois… La troisième guerre mondiale finira par éclater, la terre est surpolluée, les hommes sont malheureux… J’en ai parlé avec Lucifer, même lui ne veut pas de vous ! »

Les hommes se regardent, attendant la sentence suprême, qui ne tarde pas à tomber.

« Pour vous faire pardonner, je vous renvoie sur terre. Vous allez tout me nettoyer et arranger vos conneries. Chaque centimètre carré de cette planète doit être propre, vous m’entendez ! J’vous colle l’éternité s’il le faut ! »

Et voilà que les trois hommes sont renvoyés sur Terre. Bush regarde ses compatriotes, qui le regardent avec des étoiles dans les yeux, murmurant au miracle.

« Mes bien chers frères… J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous ! La bonne, c’est que Dieu existe, je l’ai vu. La mauvaise, c’est que pour expier mes péchés, je dois nettoyer la totalité de la planète, et donc démissionner de mon poste de président des États-Unis. »

Ben Laden arrive dans son camp miteux dans un flash de lumière, devant les yeux éberlués de ses compagnons, qui murmurent à la gloire d’Allah, malgré l’air blasé de leur chef.

« Non non… Les gars, j’ai deux mauvaises nouvelles… La première, c’est qu’Allah n’existe pas, j’viens de rencontrer le dieu des chrétiens, on a fait tout ça pour rien ! La deuxième, c’est qu’en plus j’dois expier mes péchés en arrêtant le terrorisme et en nettoyant cette planète… »

Sarkozy arrive à Paris, devant l’opposition, désespérée de voir qu’ils ne s’en sont toujours pas débarrassés. Nicolas prend son micro, et transmet un grand discours.

« Mes amis, j’ai deux bonnes nouvelles. La première, c’est que Dieu existe. Je l’ai vu, je lui ai parlé. La deuxième, c’est qu’il y aura du travail pour tout le monde ! »

Histoire 4 (celle qui court sur le Net en ce moment)

Dieu en a ras le bol de l’humanité, de ses péchés, de ses vanités et des politiciens.

Il décide de mettre fin à l’expérience. Il réunit tous les Chefs d’ État et leur annonce qu’il détruira la race humaine dans 24 heures.
– Je vous laisse le soin de l’annoncer vous-même à vos peuples respectifs !

Le premier à parler est Barack Obama :

– Peuple bien-aimé, j’ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle pour vous. La bonne est que Dieu existe. Il m’a parlé. Mais nous le savions déjà. La mauvaise nouvelle, c’est que cette grande nation, notre grand rêve n’existera plus dans 24 heures. Ceci est la volonté de Dieu.

Fidel Castro a réuni tous les Cubains et dit :
– Compatriotes, peuple cubain, j’ai deux mauvaises nouvelles. La première est que Dieu existe, il s’est adressé à moi. Oui, je l’ai vu. L’autre mauvaise nouvelle c’est que cette merveilleuse révolution pour laquelle nous nous sommes battus sera finie.
C’est la volonté de Dieu.

Nicolas Sarkozy intervient au 20h de TF1 :

– Aujourd’hui est un jour très spécial pour nous tous. Pourquoi ? Je vais vous le dire.
J’ai deux bonnes nouvelles à vous annoncer. La première est que je suis le messager choisi de Dieu, car il m’a parlé en personne. La seconde bonne nouvelle, c’est que dans les 24 heures, oui vous avez bien entendu, dans 24 heures, le problème du chômage sera résolu, la crise financière sera résolue, il n’y aura plus de reconduites aux frontières, plus de copinage, plus de népotisme, plus de violence, plus de hausses d’impôts. Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis. Les promesses seront tenues.

Bon dimanche !

Tags: ,

2 Responses to “De blague en blague…”

  1. godard dit :

    C’est pas une blague, même très mauvaise…

    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/un-internat-d-excellence-ouvrira-a-la-rentree-19-05-2010-927276.php

    Peut-être que certains profs vont trouver ça bien , mais moi qui suis du secteur de l’éducation populaire, j’ai « les boules »! Ecraser plusieurs décennies de travail de recherche, de formation, d’archivage sur l’éducation populaire, ça me fait gerber…

  2. Ex-prof dit :

    Attends, attends… Si j’ai bien compris, l’INJEP ne ferme pas, il déménage !

    Affiche INJEP

    Ceci dit… je trouve merveilleux qu’on dispose d’un budget pour de très bons élèves… et qu’on condamne les autres à éponger les rigueurs budgétaires !

    Intéressant, comme orientation « politique »…

Leave a Reply