Posts Tagged ‘Fleurs’

Corvée de bois…

dimanche, juin 26th, 2011

Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas toujours… Si j’avais eu la chance depuis 2 ans d’avoir l’aide précieuse d’un ami complaisant ou d’un voisin serviable, cette année, j’ai vérifié cette année que le son du bois était triste au fond du corps…

Bon. Triste n’est peut-être pas le mot… Disons que se rappellent férocement à mon bon souvenir tout un tas de muscles que j’avais oubliés… Il faut dire que le seul sport que je pratique habituellement est plutôt d’ordre cérébral, assise devant mon ordinateur ou sur la terrasse avec un bouquin…

De quoi je parle ? Pardon ! De la corvée de bois… Non, je ne me promène pas dans les bois avec mon petit panier en quête de bois mort… Mais je fais livrer, pour alimenter ma cheminée gourmande, 5 stères de bois. Un peu moins de 5 m3, pour ceux qui ignorent ces plaisirs. Et, figurez-vous, le livreur n’arrive pas avec de jolis paquets de bûches enrubannées qu’il déposerait soigneusement dans l’abri à bois ! Non : son camion déverse le gros tas de bûches dans la cour… et je n’ai plus qu’à ranger le tout !

J’ai beau utiliser la brouette pour aller du tas à l’abri – économisant ainsi mon pauvre dos vite douloureux -, n’empêche que je dois souvent faire des pauses pour reposer mes lombaires : ce n’est certes pas le moment d’attraper un lumbago ! D’autant que je profite d’un temps idéal : pas de pluie, et pas trop chaud ! Contraction des abdos et des fessiers pour économiser lesdits lombaires… c’est à peine si j’arrive à m’asseoir aujourd’hui, tant les fessiers protestent !

Je n’ai pas tout rangé vendredi, jour de livraison ; j’ai terminé hier… et me reste aujourd’hui à balayer les écorces, qui fourniront d’excellents allume-feu… Un travail par épisodes, voyez-vous… Que je suis de moins en moins sûre de pouvoir réitérer pendant des années !

Petite vue du résultat :

Cliquez sur l'image pour la voir en plus grand

Non, mon abri n’est pas si courbe ! c’est le passage dans le logiciel Hugin, qui crée des panoramas à partir de plusieurs photos, qui a « légèrement » déformé l’image…

Cliquez sur l\'image pour la voir en plus grand

Et tiens ! Puisque je suis dans les photos, voici un des fidèles de mon restau en libre-service :

Cliquez sur l\'image pour la voir en plus grand

Je suis toujours émue par la vitalité des plantes qui poussent n’importe où ! L’escalier de mon jardin s’anime de pâquerettes, d’ancolies, et même de fraisiers ! Et, dans le mur même, pousse chaque année une giroflée…

Aussi, cette campanule entre mur et sol cimenté, m’a réjouie ! C’est une migrante : l’année dernière, elle – ou sa sœur – était à l’autre bout du jardin, en terre. S’est-elle trouvée trop à l’ombre ? La voici sur ma terrasse, pas avare de fleurs !

Cliquez sur l\'image pour la voir en plus grand

Cliquez sur l\'image pour la voir en plus grand

D’autres migrants, cette année : les pavots de Californie, rangés en bande (je n’ose pas dire « plate-bande », qui éveillerait une image un peu trop « clean » pour la réalité de mon jardin-fouillis !) les années précédentes, ont déserté ladite bande pour retrouver la liberté… au pied de l’oranger de Californie ! Ils se sentent peut-être moins perdus, à l’étranger…

Mystères de la nature…

Côté cour, côté jardin…

jeudi, mai 26th, 2011

Si j’aime les couleurs automnales, j’avoue être toujours surprise et enivrée des floraisons printanières et estivales…

Encore au début du mois, lorsque je me levais et regardais par mon vélux, voici le spectacle qui m’attendait :

(Comme d’habitude, vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir plus grandes.)

Las ! Ce rosier est défleuri, et il ne me semble pas qu’il soit « remontant » (entendez par là qu’il fleurisse plusieurs fois dans l’année)…

Mais je ne suis pas en manque de fleurs pour autant ! Voici le spectacle qui s’offre à moi côté cour :

Les boutons jaunes s’épanouissent en crème… Très florifère, ce rosier !

Côté jardin, je ne suis pas trop dépourvue non plus… Voici le spectacle qui s’offre à moi du seuil de ma cuisine :

Plutôt florifère, lui aussi ! Les boutons roses s’épanouissent presque blancs… Un autre rosier, aux fleurs plus grandes (et plus parfumées) s’y mêle… ainsi qu’un chèvrefeuille et des pois de senteur…

Quel bonheur de voir et respirer toutes ces fleurs dès mon réveil ! J’avoue que mon humeur s’en ressent nettement !

* * *

P.S. qui n’a (presque) rien à voir : quand je travaillais sur le théâtre, avec une classe, il me fallait fréquemment expliquer les « côté cour, côté jardin » à mes élèves… L’ennui est que j’oubliais à chaque fois où se situaient l’un et l’autre (je ne suis pas très bien latéralisée, à vrai dire…)… Mais j’ai fini par trouver un « truc », sans doute adapté d’une idée glanée quelque part : « j’accours ». Quand on est face à la scène, le côté jardin est à gauche (« j’a »), et le côté cour à droite (« cours »)… Si cela peut vous être utile…

Pour vous préparer en douceur à l’automne…

lundi, septembre 21st, 2009

Juste ces quelques photos… J’en aurai d’autres à vous montrer plus tard…