Posts Tagged ‘Insectes’

Du nombre de pattes… acceptable…

jeudi, mai 15th, 2014

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, les animaux doivent avoir entre 2 et 6 pattes. Plus, ou moins (sauf cas d’accident…), ce n’est pas raisonnable… Je veux bien excepter de cette règle un certain nombre d’animaux aquatiques (mais pas tous !) et les escargots. Pour les autres, c’est bien simple : ils ne devraient tout bonnement pas exister !

Aussi, vous imaginez le choc quand, un matin, en ouvrant mes volets, j’ai découvert ce monstre :

Pattes comprises, la Bête faisait au moins 5 ou 6 cm de long. Une horreur !

Elle est assez courante (dans tous les sens du terme…), paraît-il, mais je n’en avais encore jamais vu. Pas plus, d’ailleurs, que 2 autres variétés de mille-pattes, croisées dans cette maison que j’habite depuis bientôt 5 ans.

Le Monstre, sans doute surpris par la brusque clarté – à moins qu’il ne s’agisse d’une vedette ? – est resté sagement immobile le temps que j’aille chercher mon appareil photo, et a posé avec une certaine complaisance. Je ne sais s’il mérite son nom de Scultigère véloce, car je ne l’ai pas vu partir…

Eh oui, au cas où, comme moi, vous l’auriez ignoré, sachez qu’il s’agit d’un Scultigère véloce (d’après Wikipedia ). Qu’il possède 15 (15 !) paires de pattes : vous imaginez le Cerveau qu’il faut avoir pour diriger dans la bonne direction tous ces membres ? Pour moi, qui ai quelques problèmes de coordination, c’est tout simplement inimaginable !

La taille du corps varie de 25 à 30 mm (longueur maximum : 50 mm), mais peut atteindre une dizaine de centimètres, les pattes comprises.

Eh bien ! J’ai eu de la chance : le « mien » n’était pas aussi monstrueux !

Sachez enfin qu’il est considéré comme utile, car  » il débarrasse la maison de nombreuses bestioles nuisibles pour l’homme, tels les moustiques, les punaises des lits, les fourmis, les termites, les blattes ou les poissons d’argent. ». Bien gentil de sa part… mais personnellement, je préfère qu’il reste dehors…

Amie des bêtes ?

lundi, juillet 22nd, 2013

C’est fou comme les bestioles aiment ma maison ! Pourtant, je ne laisse plus la porte de la cuisine qu’entrouverte, après la visite de la mésange… Mais il faut croire qu’il y a beaucoup de curieux, dans le coin…

Avant-hier, par exemple… Je « travaillais » tranquillement sur mon ordinateur dans la salle à manger, quand je crois percevoir un mouvement… Une belle queue rousse et blanche… non, ce n’est pas un oiseau ! C’est un chat ! Plus précisément, le chat du fils des voisins…

Vous vous souvenez peut-être de cette portée de chatons, l’an dernier ? Eh bien, le fils des voisins en a adopté un… Méconnaissable : un grand gros matou… Qui vit en appartement, et est ravi lorsque ses maîtres l’amènent ici… Surpris les premières fois, il prend maintenant de l’audace… et trouve les trous dans le grillage… ou saute le mur de séparation ! La voisine a dû entrer dans mon jardin pour le récupérer… Il est revenu dans le jardin à plusieurs reprises… mais a su réintégrer le jardin voisin !

Un autre éphémère sur la vitre… mais toutes les photos sont floues… dommage !

Hier, un mouvement coloré derrière une corbeille, dans la cuisine : un papillon, qui s’est empressé de ressortir, mais qui a eu l’amabilité de poser un peu pour moi, sur la vitre. Pas celle de me laisser le photographier côté face : dès que j’ai fait mine de sortir, il s’est envolé à tire-d’aile !

Hier encore, je vois de la cuisine deux moineaux sur la terrasse. Cri d’alerte du plus gros… et le plus petit file tout droit dans la cuisine ! Il se blottit contre le frigo, et n’en bouge plus… Impossible de l’en faire sortir ! Il ne sait visiblement pas crier, pas beaucoup voler, et est terrorisé… Je dois finalement le prendre dans ma main pour le sortir. Il reste un bon moment plaqué contre un volet…

J’ai déjà eu chez moi hirondelles, rouges-gorges et mésange, mais c’est la première fois qu’un moineau me rend visite, bien qu’ils soient très nombreux par ici ! Il est vrai qu’il est bien jeune, le petit !

Je le reprends pour le rapprocher de la verdure et de l’eau. Il reste là un petit moment, ouvrant le bec dans un cri muet (ou attendant que je le nourrisse ???), puis volète au creux du buisson de rosiers.

Mais j’entendrai pendant longtemps les cris des parents qui le cherchent… J’espère qu’ils ont fini par le récupérer, et qu’il n’avait pas trop pris d’odeurs étrangères… Heureusement, le chat avait déjà réintégré ses appartements citadins ! Il n’aurait fait qu’une bouchée de l’oisillon !

Merci à ces bestioles qui me font l’honneur de poser pour moi…

‘tites bêtes… grosses fleurs…

jeudi, juillet 18th, 2013

Je pourrais vous dire que, depuis mon dernier billet, je suis partie voyager très loin… Mais la vérité est qu’il m’est, par moments, tellement difficile de « prendre la plume »… que je remets au lendemain… ou à plus tard (j’ai déjà parlé de « procrastination »…).

Ce qui m’a décidée ce matin… c’est la petite bête aperçue hier sur ma table de jardin, et qui m’a autorisée à la prendre en photo. J’oserais presque dire qu’elle « posait »… mais je craignais trop qu’elle ne s’envole pour tenter de la photographier sous un autre angle…

Je n’avais jamais vu, me semble-t-il, une telle bestiole :

Ces 3 longues « queues », cette immense antenne (il y en a sûrement 2, mais la deuxième se dissimule derrière la première)… Jamais vu une telle bestiole, c’est sûr !

Recherches donc sur Internet… pour découvrir qu’il s’agit « tout simplement » d’un éphémère…

Pourtant, des éphémères, je connais ! Des dizaines s’agglutinent la nuit sur mes vitres (mais plus tôt dans l’année) ! Ils ne ressemblent pas du tout à mon visiteur d’hier ! Il est vrai que j’ai vu sur Internet qu’il y en avait plusieurs dizaines d’espèces… et je n’ai pas eu le courage d’aller voir à quoi chacune ressemblait…

En juin, c’est une autre bestiole que j’avais photographiée, attirée par cette tache verte, brillante, sur une pivoine. Je n’ai pas cherché son identité, pensant que c’était une sorte de petit scarabée… Si vous en savez plus, je suis preneuse d’informations !

L’abeille charpentière de l’an dernier (ou une de sa famille…) est revenue dès que les pois de senteur ont commencé à fleurir, mais je lui ai fait grâce de la photo !

Je n’envisage pas de me plonger dans des études d’entomologie… mais tout de même, j’apprécie de découvrir quelques petits visiteurs, au hasard de nos rencontres…

Côté plantes, j’ai eu aussi quelques surprises… Par exemple, la campanule : l’année dernière, se lassant sans doute de l’ombre, elle avait migré sur ma terrasse, entre sol de ciment et mur de pierre ; cette année, elle a eu envie de retrouver la terre et a surgi contre le grillage, 2 à 3 fois plus grande que les années précédentes… avec des fleurs 2 à 3 fois plus grosses !

Et des nouvelles venues, au milieu de l’oranger du Mexique : des digitales !!! Il y en a plusieurs pieds, vu la distance entre les 5 ou 6 tiges fleuries…

Comme j’en parlais au pharmacien, il m’a dit que lui aussi avait découvert cette année une digitale dans son jardin…

Enfin, ces petites fleurs d’un rouge profond, qui s’obstinent à pousser chaque année au ras des escaliers :

Je crois vous les avoir déjà montrées… J’ai appris que c’étaient… des œillets !

Bonnes découvertes à vous aussi, chez vous ou dans d’autres lieux !

Grosse bête venue d’ailleurs ?

jeudi, juin 28th, 2012

Amis entomologistes, bonjour ! (et bonjour aussi aux non-entomologistes…)

Je crois que je n’avais jamais vu cette « grosse bête » avant l’année dernière (ou l’année d’avant…). Apparemment, elle est friande de pollen et, si je la vois seule en général, elles étaient tout à l’heure 4 ou 5 dans les pois de senteur. Vrombissement d’avion à réaction (enfin, presque…). Pas étonnant que les abeilles disparaissent, si ces « monstres’ leur piquent leur pique-nique ! Même les bourdons doivent trembler quand elles arrivent ! Peut-être même les frelons ?

Si un lecteur ou une lectrice pouvait mettre un nom sur cette bestiole, je le (la) remercie d’avance !

Voici l’engin :

Ah ? Vous la voulez en plus gros ? qu’à cela ne tienne !

Au fait, s’il se trouve parmi vous un(e) ornithologue, pouvez-vous me dire si ce gracieux volatile se gavant de la générosité de ma voisine est un « vulgaire » moineau ou autre chose ?

Et une dernière photo pour finir… Sauf erreur, il s’agit d’un pinson… Ces photos d’oiseaux ne sont pas terribles, car prises derrière la vitre (évidemment, si j’ouvre la porte, ils s’enfuient… à tire-d’aile !

Butineurs…

samedi, juillet 24th, 2010

Une fois n’étant pas coutume, je vous offre aujourd’hui quelques photos de butineurs…

Ceux de mon jardin, d’abord :

Et puis, capturé en Lorraine, ce curieux butineur qui répond au doux nom de Moro Sphinx, dit aussi Sphinx Colibri…

Les photos ne sont pas terribles, et ne peuvent rendre compte de l’activité de ce Sphinx diurne (contrairement à presque tous ceux de sa famille), dont on ne peut que deviner les ailes, tant elles battent rapidement pour stabiliser l’insecte pendant qu’il plonge son impressionnante trompe au cœur d’une fleur. D’où son surnom…

Place à cet étrange papillon :

Cliquez sur les photos pour les voir agrandies.

Et… bons butinages !