Archive pour le mot-clef ‘L’homme qui aimait les chiens’

Au fil des pages…

Jeudi 15 septembre 2011

Je n’ai peut-être pas battu mes records cet été… mais j’ai lu tout de même une bonne soixantaine de bouquins ! Essentiellement policiers, j’avoue…

Le dernier en date, cependant, a profondément rompu mon rythme effréné. Ses 671 pages ne se lisaient pas en une journée, il m’a même fallu une semaine pour en venir à bout.

Ce n’était pas un policier… encore que, sous certains aspects…

Je parle ici de L’homme qui aimait les chiens, de Leonardo Padura. C’est un roman, mais très documenté sur les personnages et événement principaux : Trotski et Ramon Mercader, l’assassinat du premier par le second…

Nous suivons au fil des chapitres la vie de ces deux personnages, mais aussi celle d’un écrivain cubain censé avoir rencontré Mercader et avoir recueilli ses souvenirs (tout en ignorant, à l’époque, son identité). Nous voici transportés dans la guerre d’Espagne, la Turquie, la Norvège puis le Mexique, terres d’exil successives de Trotski, l’URSS de Staline et la Russie d’aujourd’hui. Sans oublier le Cuba d’hier et d’aujourd’hui…

Ce qui m’a fascinée, dans ces voyages dans le temps et l’espace, c’est la confrontation des deux héros, aussi sincères et convaincus l’un que l’autre. Si, pour les uns Trotski ouvre la nouvelle voie vers le socialisme, pour d’autres, c’est un traître, un renégat… Le calvaire de l’un, le conditionnement de l’autre, victimes ensemble de la politique de Staline, les place sur un même terrain piégé. Et les réflexions de l’écrivain, dans le Cuba des années 70 au Cuba d’aujourd’hui, soumis lui aussi aux pressions, variables selon l’époque, d’un pouvoir politique tout-puissant, éclairent les destins de ces hommes convaincus et broyés par leur idéologie.

* * *

Aucun rapport, mais j’ai découvert vendredi dernier, sur l’étal de mon bouquiniste préféré, Le miroir magique de M.C. Escher, de Bruno Ernst. Que je me suis empressée d’acheter…

Vous connaissez, bien sûr, Escher… Je l’ai découvert totalement par hasard (mes connaissances artistiques étant assez limitées…), il y a des années, quand ma sœur m’a offert un casse-tête (un « pousse-pousse », vous savez : un carré divisé en petits carrés, un carré vide… on déplace les carrés un par un pour modifier ou retrouver l’image) représentant un tableau d’Escher :

Site officiel : http://www.mcescher.com/Gallery/switz-bmp/LW306.jpg

Je me suis bien gardée de toucher quoi que ce soit, mais ai été subjuguée par le travail de l’artiste… Plus récemment, cherchant à dessiner des « pavages », je me suis intéressée aux techniques géométriques utilisées par Escher.

Ce livre a l’avantage de présenter, outre bien sûr de nombreuses reproductions, les « principes » de certains travaux d’Escher, à partir de schémas et d’esquisses. Passionnant !

Allez, un autre tableau d’Escher pour finir :

Site officiel : http://www.mcescher.com/Gallery/recogn-bmp/LW410.jpg

Bonne visite !