Posts Tagged ‘Photos’

Rallye automobile…

dimanche, septembre 20th, 2015

Ma parole, vous allez croire que je deviens fan de tous les sports !

C’est que, aujourd’hui, arrivait dans ma petite « ville » le …

2015-09-20_9

Je ne suis pas spécialement fan de voitures (je n’y connais rien… je reconnais tout juste les 2CV et les tractions !), mais je suis tout de même allée au parc de la mairie pour voir ces véhicules d’une autre époque…

Arrivée juste à temps pour voir la petite dernière (heureusement, j’étais un peu en avance sur l’horaire annoncé) :

2015-09-20

Toutes brillaient au soleil… Enfin, presque toutes :

2015-09-20_6

2015-09-20_8

2015-09-20_7

Ce qui n’excluait pas forcément les ennuis de moteur…

2015-09-20_1

Mais la vedette était incontestablement… la voiture à 3 roues !

2015-09-20_10_1

Bonne Année !

jeudi, janvier 1st, 2015

Que l’année entière


vous soit douce et légère…

Ya pu d’saisons, ma pôv’dame !

mardi, décembre 9th, 2014

Entre gel et redoux, la nature ne sait plus où elle en est !

J’en ai eu la preuve – entre autres – en apercevant un petit truc rose par la fenêtre de la cuisine… N’en croyant pas mes yeux, je me suis approchée : ce rosier retombant, qui fait un vrai feu d’artifice en juin, mais n’a droit qu’à une seule floraison… récidive en décembre ! Rose de Noël, en quelque sorte… avec quelques boutons supplémentaires en prime…

L’oranger de Californie refleurit, lui aussi !

Avec pas mal de boutons, lui !

Une timide primevère essaie d’annoncer le printemps (avec une légère avance…)

Et même le chèvrefeuille pousse sa chansonnette (enfin… sa fleur…) !

Je n’ai pu me résoudre à envoyer le fuchsia dans l’atelier, où il hiverne normalement : trop de fleurs et de boutons !

Non, non, je vous assure ! Je n’habite pas sous des cieux particulièrement tropicaux ! La preuve :

Cela n’a sans doute aucun rapport… mais il faut bien que je vous en fasse part : mon modeste blog (que j’alimente de plus en plus irrégulièrement, j’avoue !) a passé depuis quelques jours le cap des 5000 visites en 1 mois ! Merci à vous pour ce record !

Intersaisons…

vendredi, octobre 31st, 2014

Il arrive que la fin octobre nous offre de somptueux cadeaux… Et ce, dès le réveil…

Voici, par exemple, ce qu’affiche mon velux quand j’ouvre les yeux (j’ai un peu triché : il n’y avait pas tant de soleil quand j’ai ouvert les yeux pour de bon… Mais c’est tout de même la vue que j’ai en ce moment, et qui me donne envie de me lever…) :

.

Et ce qu’affiche la porte-fenêtre de la salle-à-manger :

Un petit tour devant la maison :

Et derrière… Là, c’est la surprise du jour ! Les pavots de Californie fêtent l’été indien (4 fleurs !)

Mais… il n’empêche que les soirées sont un peu fraîches… Et aux plaisirs d’été ci-dessus s’ajoutent les plaisirs d’hiver :

Heureux automne à vous aussi !

Chaud show !

mardi, juillet 8th, 2014

Il y en a, vraiment, qui n’ont aucune pudeur !

Du diable si je pensais à ça hier matin, en allant porter ma voiture au garage pour sa révision annuelle… Il me fallut attendre un bon moment que la secrétaire arrive, et je passai une partie du temps dehors, à écouter et regarder les moineaux : ils ne sont pas aussi groupés que chez moi, mais il y en a constamment dans la cour du garage. Un, entre autres, perchait juste en face du bureau, et « chantait » à qui mieux mieux. A un moment, un autre vint se percher non loin (une autre, en fait… comme je m’en aperçus assez vite…).
Et voilà-t-y pas que mon moineau saute sur la moinette ?

J’avoue que, malgré la quantité d’oiseaux qui fréquentent mon jardin et les environs, je n’avais jamais assisté à une scène aussi torride !
Torride… mais brève : moins d’une minute, je pense ! Mais répétée… une bonne dizaine de fois au moins !!!

J’aurais cru que la saison des amours était passée… Mais visiblement, il n’en était rien, ou j’avais sous les yeux un sex-addict particulièrement vigoureux…

En fin d’après-midi, je lisais sur ma terrasse en dégustant mon thé (après avoir récupéré ma voiture « comme neuve »… Surtout qu’on lui avait fait un décrassage en profondeur !) quand mon regard fut attiré par un couple de pigeons perchés sur un câble : ils avaient cette attitude souvent représentée, qui donne l’impression qu’ils s’embrassent. Malgré la lumière déclinante, je m’empressai d’aller quérir mon appareil photo, que je mis en mode « rafale »… Mais trop tard ! Enfin… trop tard pour les « baisers »… Je photographiai en fait quelques scènes d’un érotisme terrible, voire d’une pornographie manifeste…

Je vous laisse juges :









(Vous noterez, je pense, comme le mâle a l’air particulièrement fier de lui… et la femelle pressée de prendre ses distances…)

Mais tout de même, deux fois dans la journée !

Il y en a, vraiment, qui n’ont aucune pudeur !

Après les Vilaines Bêtes…

mardi, mai 27th, 2014

… Les Jolies Fleurs !

(Et je ne vous parlerai pas des Rats, revenus ce mois-ci…)

J’aime beaucoup les coquelicots, et me réjouis de les voir à nouveau fleurir dans nos jardins et nos champs… Quoique je n’en aie pas chez moi cette année… Mais j’avoue que les pavots de Californie me séduisent encore davantage : leurs pétales, un peu moins souples, résistent davantage au vent, et leur orange éclatant ajoute une touche de soleil… même quand le temps est au gris. Et surtout, ils savent se disposer élégamment en bouquets, comme s’ils avaient étudié l’Art Floral. Jugez plutôt :

Depuis quelques années, je regardais avec envie ceux qui poussaient ailleurs, roses ou blanc crémeux… Mais cette année, voilà qu’un rose m’est arrivé !

Juste un petit reproche à leur faire : ils se répandent généreusement… Et je vais bientôt devoir demander un droit de passage pour emprunter mon escalier :

D’autant que les pois de senteur, grands colonisateurs s’il en fut, recommencent leur invasion annuelle…

Très en forme aussi, Mesdames les Pivoines, bien que leurs lourdes têtes courbent dangereusement leurs tiges :

Enfin, Le Rosier… J’en ai un autre, mais celui-ci m’éblouit chaque année par ses centaines (ses milliers ?) de fleurs… Voyez plutôt :

Vous voyez tous ces petits points roses ? Des boutons ! Des centaines de boutons !

Dommage que le rose vire au blanc quand ils s’ouvrent… Mais vraiment, c’est une telle profusion de fleurs que je ne peux leur en vouloir !

(J’aurais préféré un peu de soleil pour ces photos… mais bon, il va revenir un jour ou l’autre…)

Du nombre de pattes… acceptable…

jeudi, mai 15th, 2014

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, les animaux doivent avoir entre 2 et 6 pattes. Plus, ou moins (sauf cas d’accident…), ce n’est pas raisonnable… Je veux bien excepter de cette règle un certain nombre d’animaux aquatiques (mais pas tous !) et les escargots. Pour les autres, c’est bien simple : ils ne devraient tout bonnement pas exister !

Aussi, vous imaginez le choc quand, un matin, en ouvrant mes volets, j’ai découvert ce monstre :

Pattes comprises, la Bête faisait au moins 5 ou 6 cm de long. Une horreur !

Elle est assez courante (dans tous les sens du terme…), paraît-il, mais je n’en avais encore jamais vu. Pas plus, d’ailleurs, que 2 autres variétés de mille-pattes, croisées dans cette maison que j’habite depuis bientôt 5 ans.

Le Monstre, sans doute surpris par la brusque clarté – à moins qu’il ne s’agisse d’une vedette ? – est resté sagement immobile le temps que j’aille chercher mon appareil photo, et a posé avec une certaine complaisance. Je ne sais s’il mérite son nom de Scultigère véloce, car je ne l’ai pas vu partir…

Eh oui, au cas où, comme moi, vous l’auriez ignoré, sachez qu’il s’agit d’un Scultigère véloce (d’après Wikipedia ). Qu’il possède 15 (15 !) paires de pattes : vous imaginez le Cerveau qu’il faut avoir pour diriger dans la bonne direction tous ces membres ? Pour moi, qui ai quelques problèmes de coordination, c’est tout simplement inimaginable !

La taille du corps varie de 25 à 30 mm (longueur maximum : 50 mm), mais peut atteindre une dizaine de centimètres, les pattes comprises.

Eh bien ! J’ai eu de la chance : le « mien » n’était pas aussi monstrueux !

Sachez enfin qu’il est considéré comme utile, car  » il débarrasse la maison de nombreuses bestioles nuisibles pour l’homme, tels les moustiques, les punaises des lits, les fourmis, les termites, les blattes ou les poissons d’argent. ». Bien gentil de sa part… mais personnellement, je préfère qu’il reste dehors…

Petites fleurs…

jeudi, avril 17th, 2014

J’avais évoqué, il y a quelques jours, le printemps « en avance », avec roses et muguet… Pour que vous ne me preniez pas pour une galéjeuse, preuves à l’appui :

Un qui n’est pas en reste, c’est l’oranger du Mexique :

Les pivoines ne sont pas en fleur, mais elles ont bien grandi en 2 semaines :

Pas très en avance, par contre, les pervenches… Il faudrait sans doute que j’arrache un peu de lierre pour qu’elles respirent mieux :

Tulipes et Camélia sont en fin de floraison :

Ce qui n’est pas le cas des « boules de neige (mais j’ignore si c’en est vraiment…) ni du lilas :

Je m’en voudrais de ne pas mentionner, bien que ce ne soient pas des fleurs, les premières feuilles tendres de la vigne :

Heureux printemps à vous aussi !

« Petite » nouvelle…

mardi, avril 15th, 2014

Je sais bien qu’on est en avance pour la saison (roses et muguet fleurissent à qui mieux mieux), mais j’avoue que cet œuf de Pâques dans le jardin commun, hier, m’a un peu étonnée :

J’ai d’abord cru que c’était un ballon oublié… mais le dessin m’en paraissait curieux… D’où… photo…

Ah ! Mais il a bougé, ce ballon ! Ma parole, il s’étire !

Un oiseau… Un GROS oiseau ! Qui picore les graines éparpillées par les moineaux et les merles. Mais vraiment GROS, plus qu’un pigeon…

Une faisane !!!

Ce n’est pourtant pas la saison de la chasse ??? Elle aurait réussi à survivre depuis le lâcher de l’automne dernier ? Bravo !

Farouche, la tit’bête ! Reste planquée derrière herbes et arbustes… J’ai voulu sortir pour la photographier de plus près… et elle a entamé une véritable partie de cache-cache, filant à droite sous l’arbuste quand j’arrivais (sur la pointe des pieds !) par la gauche, et vice-versa…

Je ne l’ai pas vue partir… Mais elle a dû apprécier le restau, car elle est à nouveau là aujourd’hui, se gavant de graines, toujours discrètement planquée, avec son plumage qui se fond dans les branches…

(Bon, j’ai un peu triché pour raconter l’histoire, hein ? En fait, c’est le mouvement qui m’a attirée vers la porte-fenêtre, armée de mon appareil photo…)

C’est Le Printemps , vraiment

mardi, mars 11th, 2014

C’est le printemps qui jette
Partout des pâquerettes
C’est le printemps fleuri-fleurant
Qui fait venir les fleurs des champs (bis)

(Je ne connais pas cette chanson d’Anne Sylvestre… mais elle est plus encourageante que celle que je connais sur le même thème…)

Un peu en avance, le printemps… J’ai même vu, fin janvier, un crocus téméraire dont l’or s’est détaché sur l’herbe… Le pauvre ! Un embryon de crocus, plutôt, dont seule la couleur était reconnaissable… Je n’en ai pas vu d’autre depuis… Quant aux pâquerettes… je crois qu’il n’y a pas eu un seul jour où elles se soient toutes absentées…

Il est vrai que l’hiver a été exceptionnellement doux, et les plantes ne savent plus trop où elles en sont… On m’a dit que, dans le Midi, nombre de fruitiers fleurissaient… Malheureusement, les abeilles n’étaient pas encore réveillées…

Je n’ai pas encore vu d’abeilles ici, mais des bourdons, ou d’autres bestioles de la même famille :

Samedi dernier, j’ai nettoyé la table de jardin pour prendre mon déjeuner et mon thé vespéral sur la terrasse… Un très grand plaisir, bien que la température ne permette quand même pas d’y rester des heures… Pour le thé matinal, le café mi-matinal et le dîner… j’attendrai encore un peu !

L’année dernière… une horreur ! A part une journée et demie à la mi-avril, j’ai dû attendre fin juin pour pouvoir enfin profiter de cette terrasse, animée par les chants d’oiseaux…

Et ils chantent, les oiseaux ! Je ne sais malheureusement pas reconnaître tous leurs chants, à part les pépiements des moineaux, hôtes habituels du rosier buisson qui borde la terrasse.

Et, bien sûr, les merles… Cela fait au moins un mois qu’ils fêtent le lever du jour. Les dialogues ont repris : l’un est perché dans le frêne d’un voisin, il lance son chant, toujours très varié, puis se tait. On entend alors, au loin, un autre merle qui lui répond… Ils ne se coupent jamais la parole, attendent toujours la fin du chant de l’autre avant de reprendre le leur… Fascinant !

Évidemment, il y a aussi des inconvénients à ce printemps précoce… Par exemple, hier après-midi, un moustique est venu bourdonner à mon oreille… Il est à craindre qu’ils soient plus nombreux que d’ordinaire, cette année…

Et puis… S’il gèle alors que les fruitiers sont en fleur… les fruits se feront rares…

Mais… ces jours ensoleillés sont toujours bons à prendre… Croisons les doigts pour la suite…