Posts Tagged ‘Vacances’

La reprise…

dimanche, septembre 11th, 2011

Non, non, je ne vous parlerai pas économie ni politique…

La « reprise » dont il est question ici, c’est tout bonnement celle de mon petit blog, en partie déserté durant l’été. Tenez, jugez plutôt :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Vous voyez un peu cette « cuvette » qui m’a tant désolée pendant deux mois ? A croire que mes lecteurs profitent allègrement des « grandes vacances »… En quoi ils ont, évidemment, parfaitement raison !

J’aimerais bien vous connaître un peu, amis lecteurs : êtes-vous enseignants (anciens ou nouveaux…), élèves ou étudiants, parents d’élèves, anciens élèves… ? J’aurais bien voulu faire un sondage… mais n’ai pas trouvé d’outil qui me le permette… Si l’un d’entre vous en connaît un (gratuit !), merci de m’en avertir !

En attendant, sachez que j’apprécie énormément vos visites, et plus encore vos commentaires !

Et j’espère avoir le plaisir (et l’honneur !) de vos visites pendant longtemps encore… même si vous m’oubliez pendant les vacances !

C’est la rentrée : parlons des vacances !

mercredi, septembre 7th, 2011

Merci à Lucien pour son article (il m’a bien manqué, pendant ces vacances !) :

2012, année de l’éducation ?

Il me renvoie à un article du Café Pédagogique :

Deux études européennes publiées cet été permettent d’apprécier la situation des enseignants français par rapport à leurs voisins. Leurs vacances sont-elles particulièrement longues ? Les calendriers scolaires recensés par Eurydice, le système d’information européen dédié à l’éducation, montrent une autre réalité.

Je me suis amusée (enfin… pas tellement !) à relever ces données pour vous laisser juges… Pas tellement amusée, car les dates de vacances d’été ne sont pas toutes indiquées de la même manière, et que leur durée est variable dans certains pays, selon les régions… auquel cas j’ai fait des « moyennes »… qui ne valent que ce que valent les moyennes !

Vous m’excuserez – j’espère ! – de ne pas avoir traduit…

AUSTRIA 9 weeks
BELGIUM 9 weeks
CYPRUS 11 weeks
CZECH REPUBLIC ~9 weeks
DENMARK 6,5 weeks
ESTONIA 12 ½ weeks
FINLAND 10-11 weeks
FRANCE 9 weeks
GERMANY 6 weeks
GREECE ± 12 weeks
HUNGARY 11 weeks
ICELAND 11 weeks
IRELAND About 9 weeks
ITALY 12 – 13 weeks
LATVIA 13 weeks
LIECHTENSTEIN 6 weeks
LITHUANIA 13 weeks
LUXEMBOURG 8 weeks
MALTA 12,5 weeks
THE NETHERLANDS 2 à 10,5
NORWAY Approx.: 8 weeks
POLAND ~9 weeks
PORTUGAL About 12 weeks
ROMANIA 11 weeks
SLOVAKIA 9 weeks
SLOVENIA 10 weeks
SPAIN 11 weeks
SWEDEN About 10 weeks
SWITZERLAND Between 5 and 10 weeks
TURKEY 13 weeks
UK ENGLAND AND WALES 6 weeks
UK NORTHERN IRELAND 9 weeks
UK SCOTLAND 6,5 weeks

Si on fait la moyenne de tous ces chiffres, on arrive à une durée des vacances d’été de 9,6 semaines…

Bien sûr, il faudrait moduler en tenant compte des autres vacances… Mais là, compte tenu du fait que je ne peux récupérer les données qu’en mode texte, cela demanderait un trop gros travail de mise en tableau !

En attendant, le mythe des « grandes vacances les plus longues d’Europe » aura vécu…

En bref… et en vrac…

samedi, août 14th, 2010

Retour de « vacances » (j’ai un peu l’impression d’être en « vacances » depuis 1 an, mais bon…) : mes lecteurs aussi sont en vacances : 850 visites depuis un mois… Il va falloir travailler dur pour remonter la pente !

* * *

Visites dans le Midi à des amies de longue date : ce qui est amusant, c’est que je les ai toutes les 3 connues dans le Nord ! L’une comme élève, une autre comme collègue dans le même collège, la 3ème comme collègue dans un autre collège…

* * *

Rencontré chez une amie un nouvel agrégé (de physique) qui ne connaîtra son affectation qu’à la fin du mois… quelques jours avant la rentrée ! Décidément, on fait tout pour les « mettre en condition », ces petits nouveaux ! La fille d’une de mes amies est aussi nouvelle agrégée (en sciences)… et dans la même incertitude…

* * *

Visite aux Archives Nationales d’Outre-Mer, à Aix : là aussi, quelques incertitudes et inquiétudes : 9 départs en retraite… non remplacés, évidemment ! Économies, économies…

* * *

Pour terminer sur une note plus optimiste : si vous voyagez dans le coin, je vous recommande vivement les chambres d’hôtes de la Commanderie des Taillades, à Cazan. Le décor est superbe (plus d’un kilomètre dans les bois depuis la route jusqu’au gîte), les chambres confortables et agréables, l’accueil très sympathique…

Bonne suite de vacances !

Retraitée en vacances…

mercredi, juillet 28th, 2010

Ben oui, même les retraités partent en vacances ! Surtout si leurs amis, pas forcément retraités, ont des dates impératives de départ-retour…

Je vais donc vous abandonner pour une douzaine de jours… à moins que je puisse me connecter « là-bas » (mais les petits villages méridionaux où je vais n’ont pas forcément d’antenne à proximité…)… et que j’aie le temps de venir bavarder avec vous…

A bientôt… et bonnes vacances !

Les vacances ne sont plus ce qu’elles étaient…

vendredi, avril 24th, 2009

Bon, d’accord, il a fait beau, j’ai fait un tour en Lorraine dans ma famille, j’ai vu un ancien élève (tiens ! j’en ai vu un autre – mais beaucoup moins ancien – en allant chercher le pain… « Bonjour madame ! » Je l’ai regardé, cherchant à me rappeler… Il m’a donné son nom… et j’ai retrouvé le prénom… mais mon souvenir est resté vague… Les souvenirs non plus ne sont plus ce qu’ils étaient…), j’ai fait des démarches, cherché des cartons (!), j’ai passé beaucoup de temps sur des zimages dont je ne vous dirai rien (mais non ! pas porno ! qu’est-ce que vous allez chercher !)…

Mais, côté boulot…

Il n’y a pas si longtemps, mes vacances se passaient essentiellement à préparer le trimestre suivant… Certes, je les trouvais toujours trop courtes, mais j’attaquais la rentrée de pied ferme, contente de moi, fière de toutes ces préparations amoureusement concoctées (non, je n’exagère pas tant que ça, promis !).

Et là…

La honte m’empêche de poursuivre…

Disons que je me sentirais plutôt en pré-retraite…

Avec un peu d’avance, peut-être…

De tout et de rien…

jeudi, avril 23rd, 2009

Coup de fil de ma soeur, qui a gardé pour moi un emballage de « smoothy », pensant que les mentions figurant sur l’emballage pourraient être un sujet d’étude de texte. (Elle est bien, ma sœur ! Elle pense plus que moi à mon travail ! Je me laisse un peu aller, depuis quelque temps…) Par exemple : « A siroter avant le… », « Agiter avant d’ouvrir, pas après »…

Comment ça, vous ne connaissez pas les smoothies ? Eh bien… moi non plus, jusqu’à aujourd’hui… Il s’agit d’un compromis entre purée et jus de fruit. Celui dont ma sœur me parle est de la marque « Innocent », avec pour slogan « des fruits tout nus » et pour logo une tête auréolée.

J’ai oublié de lui demander si c’était bon, et ne pourrai donc pas vous renseigner sur ce point de détail. Ce qui est sûr, c’est que le « marketteur » (anglais ? français ? selon les pages du site, on est sur une page .fr ou .uk…) a le sens de l’humour…

Allez donc y faire un tour… Si ça ne vous donne pas envie de boire leurs jus de fruits, ça aura le mérite de vous distraire un moment !

Bonne visite !

Bon, ben on y va ?

vendredi, avril 10th, 2009

Où ça ? Ben en vacances, tiens, pardi ! Un petit tour s’impose, pour mes dernières vacances ! En Lorraine, par exemple…

Oui, je vous abandonne quelques jours… J’espère que vous me le pardonnerez et que vous ne me bouderez pas à mon retour…

Joyeuses Pâques, et à la semaine prochaine !

Joyeuses Pâques !

Joyeuses Pâques !

Je vous avais promis quelques vrais spams : en voici que vous pouvez vous amuser à déchiffrer, en attendant mon retour…

    1. amhjmmep
      http://nukkpecimkkj.com/ | fkgzta@mxesrq.com | 122.173.246.247

      ub0alG urnsmkabcmpa, [url=http://zwvilnefqlty.com/]zwvilnefqlty[/url], [link=http://ofnouafuzlgj.com/]ofnouafuzlgj[/link], http://zrajpoaxvwmh.com/

      En commentaire à Remise de diplômes…, 2009/04/06 à 15:03

    ***

      ohqbbtsyopt
      http://ntiztxdtwlmf.com/ | reozdw@fbtvwf.com | 195.149.125.149

      2PnyxW hesbgcsyqjgz, [url=http://uzsnixfjqysq.com/]uzsnixfjqysq[/url], [link=http://irpeqjrfudvn.com/]irpeqjrfudvn[/link], http://pxiwdlqrqydi.com/

      En commentaire à Désolée…, 2009/04/05 à 22:48

    ***

      etrizqa
      http://nzmbnqwvvhfj.com/ | hxwisc@xnmxlk.com | 92.49.222.74

      mP9nTf mfvqexwotzif, [url=http://egqhkzttjeby.com/]egqhkzttjeby[/url], [link=http://mnjlebppalze.com/]mnjlebppalze[/link], http://iekottblogyg.com/

      En commentaire à L’Oncle Sébastien, 2009/04/08 à 23:22

    ***

      Coottlendneah
      slubbolenes@gmail.com | 209.239.112.48

      I’m new to this blog. Apologize for asking this though, but to OP…
      Do you know if this can be true;
      http://www.bluestickers.info/ringtones.php ?
      it came off http://ringtonecarrier.com
      Thanks 🙂

      En commentaire à Pé-da-go-gie ! (bis), 2009/04/09 à 19:20

  • Dernières vacances…

    jeudi, avril 9th, 2009

    Ben oui, après, ce sera « toujours les vacances » ! Rien à voir…

    Il y a quelques années, je n’étais pas si pressée d’être en vacances. C’était une période que je trouvais agréable, certes… mais qui signifiait le plus souvent un gros travail de préparations et corrections. Je ne « lâchais » pas le métier (ou il ne me lâchait pas, comme on veut…). Mais, au fur et à mesure que je me suis ajouté des activités (généalogie, dessin sur ordinateur), la distance s’est accrue entre temps de travail et temps de vacances. J’avoue que cette année, les vacances n’ont pas été de grandes périodes de travail (litote !), et que je les attends de plus en plus… C’est vrai aussi que, malgré mes horaires aménagés, je fatigue de plus en plus… et je pense avec terreur et sympathie à mes jeunes collègues qui ne pourront lâcher le collier avant 65, voire 70 ans ! Je n’étais pas vraiment pressée de prendre ma retraite, mais je rêvais depuis longtemps de n’avoir « plus que » 3 classes au lieu de 4 (j’ai même rêvé, avant la réforme des retraites, de n’en avoir plus que 2…). Et pour cela, je devais m’engager à prendre ma retraite à 60 ans…

    C’est vrai qu’on s’habitue vite à un rythme différent : au début de l’année, je trouvais qu’une journée de 5 heures était trop longue pour moi. Et ce trimestre, où je n’avais plus, au maximum, que 4 heures dans la journée… j’ai commencé à trouver que c’était long, 4 heures ! Au 3ème trimestre, je n’aurai plus que des « journées » de 2 heures avec, une semaine sur 2, une « journée » de 3 heures : est-ce que la journée de 3 heures me paraîtra longue ???

    Il m’est arrivé, une année, d’avoir une journée de 7 heures… Je ne sais comment font les collègues qui ont ce genre d’emploi du temps : pour moi, il me fallait 2 jours entiers pour m’en remettre ! Et c’était pourtant il y a une quinzaine d’années, ou plus !

    Évidemment, vu de très loin, c’est un métier de tout repos : assis au bureau 18 heures par semaine, tout le monde en rêve ! Sans parler du travail nécessaire en dehors des heures de cours, on oublie un peu vite que 30 enfants ou ados demandent « un tout petit peu plus » au prof que de réciter son cours assis face à eux… D’ailleurs, je ne sais dans quelles écoles ont été ces rêveurs, mais je ne souviens pas de cours faits par un prof assis, sauf en Fac !

    Je pense que la plus grosse fatigue vient du fait qu’il faut réagir souvent et très rapidement aux interventions des élèves. Sans oublier que la réponse doit tenir compte de la personnalité de chacun : avec tel élève, une réponse « simple », pédagogique ; avec tel autre, l’ironie sera bienvenue ; avec tel autre encore, il faudra élever le ton… Ne jamais se tromper dans l’évaluation de la réponse à donner : les élèves (non seulement l’intervenant, mais les autres également) ne comprendraient pas. Autrement dit, dans mon cours, il faut non seulement que j’aie en tête la « leçon » et son déroulement, mais aussi la cartographie de la classe, la plus précise possible.

    Deux petits exemples, pris dans l’heure de 3ème de ce matin :

    J’attends que les élèves aient enlevé leur blouson, manteau,… avant de les autoriser à s’asseoir. Mais je m’aperçois quelques minutes plus tard que la nouvelle (oui, on a « touché » une nouvelle élève lundi… son 3ème établissement depuis septembre…) a gardé le sien :

    « Tu as besoin d’aide, pour enlever ton manteau ?

    – Oui… vous pouvez m’aider, s’il vous plaît ?

    – Bien sûr ! »

    Je lui tire donc une manche après l’autre, elle prend son blouson et me remercie…

    Je donne ensuite des explications sur le travail à faire. Martin (non, il ne s’appelle pas Martin !) clôt mes explications d’un « Oui madame ! » non seulement inutile, mais limite insolent. Je le regarde :

    « Martin ?

    – … (échange de regards)

    – Tu as besoin de précisions ?

    – Non madame. »

    Ce sont deux tout petits exemples comme il s’en produit des dizaines dans une heure de cours. A chaque fois, il faut « savoir » répondre en fonction de l’élève…

    Oui, je crois vraiment que c’est le plus fatigant, dans ce métier !

    Fatigant, les vacances !

    dimanche, mars 1st, 2009

    Ben oui ! Au total, 15 jours avec en moyenne 10 heures par jour à essayer de « toiletter » mon site ! É-pui-sant ! Ce matin encore, après l’avoir mis en ligne, je me suis aperçue d’erreurs, que j’ai corrigées, avant de découvrir de nouvelles erreurs, que j’ai… avant de découvrir…

    Ouf ! J’espère qu’il n’en reste pas trop, des erreurs, car mes 3èmes risquent de travailler dessus demain !

    On dit que l’orthographe française est difficile, ennuyeuse, inutile, et toutes ces sortes de choses. Mais au moins, elle s’adresse à des être humains qui peuvent déchiffrer, malgré les fautes, le sens de ce qu’on a voulu dire (heureusement, d’ailleurs, car dans mon métier, j’en rencontre quelques-unes, des fautes !).

    Mais un ordinateur… C’est bête, un ordinateur ! Une faute de frappe, et il vous annonce « Erreur 404 », toc ! Comme ça, sans prévenir ! Sans chercher à comprendre ce que vous avez voulu dire ! Une lettre en plus, une lettre en moins, et plus rien ne marche !

    J’espère que vous allez visiter ce superbe (!) site… et me dire ce que vous en pensez, cette fois !

    N’oubliez pas : francais-clg.fr !

    Vacances… et vacance

    mercredi, février 18th, 2009

    Mes lecteurs sont en vacances… Un certain nombre d’entre eux, du moins.

    Enfin, c’est la cause que je préfère donner à la baisse de fréquentation de mon petit blog… plutôt qu’une désaffection due à un ennui croissant…

    Alors que jusqu’ici je pouvais « compter » sur une vingtaine de lecteurs, voici qu’hier il n’y en a eu que 14 ! Catastrophe ! Bon, c’est vrai, aujourd’hui, il y en a 16… encore quelques-uns d’ici minuit ?

    C’est fou ce qu’on se prend au jeu, quand même !

    Pour répondre au commentaire d’Odile sur l’article d’avant-hier, je dirai qu’effectivement, la « vie de prof » est très prégnante, et que ce n’est pas juste un manteau qu’il suffit d’enlever. Si je retirais de mon carnet d’adresses les ex-collègues et les anciens élèves… il ne resterait plus guère que la famille !

    Je pense qu’en Français, c’est encore « pire » que dans certaines autres matières. Par exemple, il m’est souvent arrivé, lisant un roman, de m’arrêter sur un paragraphe, voire sur une phrase, qui me frappait comme pouvant intéresser tel ou tel cours. Ou, plus simplement, de me dire : « Tiens, ce serait intéressant à lire pour des élèves de tel niveau ».

    D’ailleurs, à part les profs de français et quelques parents curieux (pardon : j’oubliais les bibliothécaires !), quels sont les adultes qui lisent des romans pour « la jeunesse » ? (Justement, je suis en train d’en lire un, d’ailleurs !)

    Mais il y a « pire » : la délégation… Le plaisir d’écrire, je le vis souvent par procuration, en donnant tel ou tel travail d’écriture à mes classes. Et c’est un vrai bonheur quand je découvre un devoir, un poème, qui marquent une sensibilité, un style particuliers.

    Là aussi, mon blog essaie d’opérer une transition…

    Je ne quitterai pas « tout » d’un coup : je pense toujours faire un site un peu plus sérieux avec Claroline, quand j’aurai plus de temps. Et, peut-être, travailler sur l’orthographe avec des adultes.

    Mais la classe, ce sera fini, et pour de bon. Et tout ce qui va avec.

    Non, je ne me plains pas, je ne regrette rien (air connu…), je constate simplement que j’ai encore beaucoup à faire pour « être prête ».

    Je me demande si ceux qui chantent « vivement la quille ! » ont vraiment conscience de ce que cela représente…