Archive pour la catégorie ‘Vacances’

La reprise…

Dimanche 11 septembre 2011

Non, non, je ne vous parlerai pas économie ni politique…

La « reprise » dont il est question ici, c’est tout bonnement celle de mon petit blog, en partie déserté durant l’été. Tenez, jugez plutôt :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Vous voyez un peu cette « cuvette » qui m’a tant désolée pendant deux mois ? A croire que mes lecteurs profitent allègrement des « grandes vacances »… En quoi ils ont, évidemment, parfaitement raison !

J’aimerais bien vous connaître un peu, amis lecteurs : êtes-vous enseignants (anciens ou nouveaux…), élèves ou étudiants, parents d’élèves, anciens élèves… ? J’aurais bien voulu faire un sondage… mais n’ai pas trouvé d’outil qui me le permette… Si l’un d’entre vous en connaît un (gratuit !), merci de m’en avertir !

En attendant, sachez que j’apprécie énormément vos visites, et plus encore vos commentaires !

Et j’espère avoir le plaisir (et l’honneur !) de vos visites pendant longtemps encore… même si vous m’oubliez pendant les vacances !

C’est la rentrée : parlons des vacances !

Mercredi 7 septembre 2011

Merci à Lucien pour son article (il m’a bien manqué, pendant ces vacances !) :

2012, année de l’éducation ?

Il me renvoie à un article du Café Pédagogique :

Deux études européennes publiées cet été permettent d’apprécier la situation des enseignants français par rapport à leurs voisins. Leurs vacances sont-elles particulièrement longues ? Les calendriers scolaires recensés par Eurydice, le système d’information européen dédié à l’éducation, montrent une autre réalité.

Je me suis amusée (enfin… pas tellement !) à relever ces données pour vous laisser juges… Pas tellement amusée, car les dates de vacances d’été ne sont pas toutes indiquées de la même manière, et que leur durée est variable dans certains pays, selon les régions… auquel cas j’ai fait des « moyennes »… qui ne valent que ce que valent les moyennes !

Vous m’excuserez – j’espère ! – de ne pas avoir traduit…

AUSTRIA 9 weeks
BELGIUM 9 weeks
CYPRUS 11 weeks
CZECH REPUBLIC ~9 weeks
DENMARK 6,5 weeks
ESTONIA 12 ½ weeks
FINLAND 10-11 weeks
FRANCE 9 weeks
GERMANY 6 weeks
GREECE ± 12 weeks
HUNGARY 11 weeks
ICELAND 11 weeks
IRELAND About 9 weeks
ITALY 12 – 13 weeks
LATVIA 13 weeks
LIECHTENSTEIN 6 weeks
LITHUANIA 13 weeks
LUXEMBOURG 8 weeks
MALTA 12,5 weeks
THE NETHERLANDS 2 à 10,5
NORWAY Approx.: 8 weeks
POLAND ~9 weeks
PORTUGAL About 12 weeks
ROMANIA 11 weeks
SLOVAKIA 9 weeks
SLOVENIA 10 weeks
SPAIN 11 weeks
SWEDEN About 10 weeks
SWITZERLAND Between 5 and 10 weeks
TURKEY 13 weeks
UK ENGLAND AND WALES 6 weeks
UK NORTHERN IRELAND 9 weeks
UK SCOTLAND 6,5 weeks

Si on fait la moyenne de tous ces chiffres, on arrive à une durée des vacances d’été de 9,6 semaines…

Bien sûr, il faudrait moduler en tenant compte des autres vacances… Mais là, compte tenu du fait que je ne peux récupérer les données qu’en mode texte, cela demanderait un trop gros travail de mise en tableau !

En attendant, le mythe des « grandes vacances les plus longues d’Europe » aura vécu…

Retraitée en vacances…

Mercredi 28 juillet 2010

Ben oui, même les retraités partent en vacances ! Surtout si leurs amis, pas forcément retraités, ont des dates impératives de départ-retour…

Je vais donc vous abandonner pour une douzaine de jours… à moins que je puisse me connecter « là-bas » (mais les petits villages méridionaux où je vais n’ont pas forcément d’antenne à proximité…)… et que j’aie le temps de venir bavarder avec vous…

A bientôt… et bonnes vacances !

Les vacances ne sont plus ce qu’elles étaient…

Vendredi 24 avril 2009

Bon, d’accord, il a fait beau, j’ai fait un tour en Lorraine dans ma famille, j’ai vu un ancien élève (tiens ! j’en ai vu un autre – mais beaucoup moins ancien – en allant chercher le pain… « Bonjour madame ! » Je l’ai regardé, cherchant à me rappeler… Il m’a donné son nom… et j’ai retrouvé le prénom… mais mon souvenir est resté vague… Les souvenirs non plus ne sont plus ce qu’ils étaient…), j’ai fait des démarches, cherché des cartons (!), j’ai passé beaucoup de temps sur des zimages dont je ne vous dirai rien (mais non ! pas porno ! qu’est-ce que vous allez chercher !)…

Mais, côté boulot…

Il n’y a pas si longtemps, mes vacances se passaient essentiellement à préparer le trimestre suivant… Certes, je les trouvais toujours trop courtes, mais j’attaquais la rentrée de pied ferme, contente de moi, fière de toutes ces préparations amoureusement concoctées (non, je n’exagère pas tant que ça, promis !).

Et là…

La honte m’empêche de poursuivre…

Disons que je me sentirais plutôt en pré-retraite…

Avec un peu d’avance, peut-être…

De tout et de rien…

Jeudi 23 avril 2009

Coup de fil de ma soeur, qui a gardé pour moi un emballage de « smoothy », pensant que les mentions figurant sur l’emballage pourraient être un sujet d’étude de texte. (Elle est bien, ma sœur ! Elle pense plus que moi à mon travail ! Je me laisse un peu aller, depuis quelque temps…) Par exemple : « A siroter avant le… », « Agiter avant d’ouvrir, pas après »…

Comment ça, vous ne connaissez pas les smoothies ? Eh bien… moi non plus, jusqu’à aujourd’hui… Il s’agit d’un compromis entre purée et jus de fruit. Celui dont ma sœur me parle est de la marque « Innocent », avec pour slogan « des fruits tout nus » et pour logo une tête auréolée.

J’ai oublié de lui demander si c’était bon, et ne pourrai donc pas vous renseigner sur ce point de détail. Ce qui est sûr, c’est que le « marketteur » (anglais ? français ? selon les pages du site, on est sur une page .fr ou .uk…) a le sens de l’humour…

Allez donc y faire un tour… Si ça ne vous donne pas envie de boire leurs jus de fruits, ça aura le mérite de vous distraire un moment !

Bonne visite !

Retrouvailles… (suite)

Mercredi 22 avril 2009

Très agréables, cet après-midi et cette soirée avec un « Ancien » ! Retrouvailles bien sympathiques, avec échanges de souvenirs, de nouvelles… Et des nouvelles, forcément, depuis 30 ans, il y en avait…

Mais évidemment, tout cela était bien peu propice à l’écriture… et mon blog a encore fait relâche !

Je vois les vacances se terminer… et (comme d’habitude !), je n’ai pas fait la moitié du quart de ce que je comptais faire ! Et ma collection de cartons en vue du déménagement en est au point mort ! Les rangements aussi, d’ailleurs…

Est-ce que, par hasard, j’aurais des problèmes d’organisation ? J’ai plutôt tendance à croire qu’il y a des voleurs de temps, discrets et gourmands, qui dérobent à de pauvres inconscients des heures par-ci, par-là, voire des jours, même !

Pour en faire quoi ? Naïfs que vous êtes (pardon !) ! Ne savez-vous pas que le temps, c’est de l’argent ? Ils le revendent, bien sûr, et cher, sûrement !

On ne peut même pas porter plainte ! D’abord, il n’y a pas de police du temps. Et puis, allez donc apporter les preuves qu’on vous a volé du temps ! On ne peut pas le prendre en photo, comme les objets précieux pour les assurances !

Comment se protéger de ces voleurs de temps ? Je n’ai pas l’impression que portes et verrous les arrêtent tellement… Si vous avez une idée (pas trop chère…), je suis preneuse !

On bulle !

Jeudi 12 février 2009

Distribution, donc, ce matin, des livres enfin reçus (voir le message d’hier). En 3ème, pour commencer. Affolés à l’idée d’avoir à lire un roman entier (Pars vite et reviens tard, de Fred Vargas) en 15 jours : « Mais, madame, j’aurai pas le temps ! »

Imperturbable, je leur ai assuré qu’en ce cas, ils n’auraient pas le temps non plus de passer en 2nde, où l’on exigeait beaucoup plus que la lecture d’un roman policier contemporain par trimestre…

Mais le principal intérêt n’était pas là : c’était… les emballages !

Tout d’abord, ces espèces de « huit » en polystyrène, qui se collent partout et dont on a du mal à se débarrasser. Hors de question que je les laisse en prendre : il y en aurait eu partout en quelques minutes !

Mais quand j’ai sorti le premier paquet de livres du carton, ça a été du délire : du plastique à bulles ! « Madame, vous nous le donnerez ? – Si vous êtes sages ! »

Ils ont ou vont avoir 15 ans, mais sont tout excités à l’idée de faire claquer ces petites bulles entre leurs doigts… Personnellement, ça ne m’a jamais beaucoup intéressée, mais je connais des adultes qui ne peuvent résister à l’attrait des bulles en plastique… Aussi me garderai-je bien de critiquer mes élèves… N’empêche, cela m’amuse beaucoup, leur convoitise !

Après avoir distribué les livres, je procède donc à la distribution des 3 emballages à bulles… en leur enjoignant de ne pas jouer avec pendant les cours ! (J’imagine la tête des collègues : ils m’en voudraient à mort !)

Les « gagnants » s’en vont, heureux et fiers. Une perdante plonge même la main dans le carton pour arracher un bout de l’emballage des livres de 5ème ! « Mais, madame, j’ai pris un tout petit bout ! »

Je ne sais ce qui s’est passé ensuite avec les emballages, nous nous sommes souhaité bonnes vacances, et ils ont laissé la place aux 5èmes. Un de ces derniers, du couloir, m’interrogeait : « Vous n’êtes pas là, hein, madame ? – Non, non, je ne suis pas là ! » Et l’élève de répercuter la bonne nouvelle : « On peut aller en perm’, madame [X] n’est pas là ! Si, c’est vrai ! Elle vient de me le dire ! » Je précise alors : « Mais les contrôles sont là ! »

Déception de l’élève… et de ses camarades, sans doute…

Quand les élèves me rendent leur copie, je donne en même temps leur livre à ceux qui l’ont commandé… Ils ne délirent pas autant que leurs aînés devant le plastique bulle, mais un peu quand même… Je donne la dernière feuille à une élève (avec la même recommandation qu’aux 3èmes !)… et elle s’emploie aussitôt à en couper des morceaux pour les donner à des camarades…

Au moins, les deux derniers cours auront été joyeux, malgré le travail et le contrôle :

« On a eu du plastique à bulles ! »

De quoi faire pâlir de jalousie toute la cour de récréation !

Demain, les vacances !

Mercredi 11 février 2009

Demain ? Oui, car mon emploi du temps, particulièrement soigné pour une future retraitée, me laisse le vendredi libre…

Mais rassurez-vous, je ne pars pas les mains vides ! J’ai récupéré ce matin les 28 rédactions des 5èmes… et récupérerai demain leurs 28 contrôles de grammaire ! Plus quelques paquets de copies datant d’une ou deux semaines, négligés au profit des contrôles communs de 3ème…

Et mes projets d’ »aménagement » de mon site de Français, de « modèle de livre de famille » pour les ateliers Généalogie…

Non, non, je ne m’ennuierai pas, c’est sûr !

Une chose extraordinaire est arrivée aujourd’hui : les livres que j’avais commandés pour mes élèves il y a un peu plus d’un mois ont été livrés au collège ! Je vais pouvoir les distribuer, pour qu’ils aient un peu de lecture pour les vacances !

J’ai cru que je ne les aurais jamais ! Compliquée, cette histoire de livres !

Quand je suis arrivée au collège, et que j’ai pris connaissance du peu de librairies dans le coin (les élèves attendaient parfois 2 mois que le « libraire » pense à eux…), j’ai vite décidé de les commander moi-même, pour les élèves dont les parents étaient d’accord.

Première période : je commandais les livres au fournisseur du collège en manuels. Dans un premier temps, j’obtenais la même réduction que le collège… réduction qui se réduisit à 5% avec la loi (la réduction reste un élément apprécié des familles…). Cela se compliqua un peu quand la loi m’interdit de faire passer ces commandes par le Foyer coopératif. Et j’abandonnai quand le nouveau gestionnaire de la librairie décida qu’il ne me livrerait plus les livres, que je n’avais qu’à venir les chercher (à vingt ou trente kilomètres d’ici… sans parler du problème de transporter un carton forcément très lourd, plein d’une centaine de livres).

Deuxième période : je commandai ensuite les livres à une librairie proche d’ici. Je gardai « mes » 5%, et le libraire livrait le colis au collège. Le libraire était assuré d’une commande d’environ 300 livres par an, il était content, et moi aussi ! Le commerce fut vendu deux fois, mais je gardai mes « privilèges »… Jusqu’au jour où le libraire m’informa que, compte tenu de l’augmentation du prix de l’essence, il ne pouvait plus me consentir de réduction. Fin de la deuxième période.

Bien embêtée, je me tournai alors vers les sites Internet. Cela se passa correctement jusqu’à cette année… Au premier trimestre, malgré mon courriel précisant que j’avais besoin de ces livres au plus vite, la (grosse !) société me livra une partie de ma commande dans des délais raisonnables… et m’informa au bout d’un mois et demi qu’elle ne pouvait obtenir les livres restants – correspondant à la commande des 5èmes. Les élèves durent alors se procurer – en urgence ! – le livre (dont j’avais lu une bonne partie en classe, « en attendant »… Ils ne se le procurèrent pas tous, ce fut quand même un « beau bazar », et, quand en janvier je leur demandai s’ils voulaient me commander les livres, ils furent très réticents – ce que je comprends ! A peine la moitié des élèves me commandèrent leur livre…

Ce trimestre… je changeai donc de site ! Mais cette fois, ce n’est pas le libraire qui fut en défaut, mais la poste ! Je ne sais pas quelle expérience vous avez des « Colissimo », mais moi, j’en ai plusieurs de mauvaises ! Ayant été avertie de l’envoi de mon colis, je me connectais chaque jour au site de la poste… pour voir que le colis restait tranquillement dans le « centre de traitement » de départ… Au bout d’une dizaine de jours, je contactai le libraire pour qu’il fasse une réclamation (le destinataire n’en a pas la possibilité, comme vous le savez peut-être…). Et, quelques jours plus tard, j’apprends que le colis est arrivé… chez l’expéditeur ! Avec la mention « Adresse inconnue » ! En fait, l’expéditeur avait inversé les 2 chiffres suivant le numéro du département (360 au lieu de 630)… mais tout le reste était correct, y compris le nom complet de la commune… De toutes façons, cela n’expliquait pas pourquoi le colis n’avait pas quitté le département d’expédition !

Enfin bref, le colis est finalement arrivé ce matin, et mes élèves auront de la lecture pour les vacances !

Les vacances sont finies…

Dimanche 4 janvier 2009

Eh oui, dernier jour des vacances… J’aime beaucoup mon métier, je crois l’avoir déjà dit, mais j’avoue que, depuis quelques années, j’apprécie énormément les vacances… Et qu’elles ne se passent plus, comme « avant », à préparer des cours, étudier des oeuvres à lire en classe, établir des fiches de ceci ou de cela… Il m’arrive même, au retour de vacances, d’avoir quelques hésitations à nommer tel ou tel élève…

Et aujourd’hui, il faut bien l’avouer, je ne suis pas vraiment « prête »… Je le dis à voix basse, car la principale et son adjointe font partie de mes lecteurs occasionnels…

Il me reste des copies à corriger (eh oui !), des préparations à faire… J’ai établi le planning du trimestre, étudié les Annales du Brevet pour répertorier les types de questions posées, repris Pars vite et reviens tard, de Fred Vargas, pour y chercher des exemples de raisonnements : les 3èmes ayant montré en majorité qu’ils désiraient lire un roman policier, et mon programme désignant l’argumentation comme objectif principal du second trimestre, je cherche des points d’accord entre ces deux exigences…

J’ai un peu négligé les 5èmes… parce que je ne les aurai que mardi après-midi, et que j’aurai donc le temps de m’y replonger demain après-midi et mardi matin (mais leur planning est fait, quand même !).

La seule chose de vraiment prête est la première séance de l’atelier thématique de généalogie, en 6ème. Je conduirai cet atelier avec une collègue d’Histoire, et nous essaierons de faire en sorte que chaque enfant s’intègre dans l’histoire de sa famille, et acquière quelques repères historiques. Un projet qui m’intéresse beaucoup, et j’espère que les enfants « accrocheront »… J’ai lu sur Internet les conclusions d’expériences plus ou moins similaires, et ai tenté de réutiliser les éléments positifs, d’éliminer les points qui ont été sources de réticences. On verra…

Un trimestre tout neuf, avec des reprises de cours et d’activités des années précédentes, mais avec son lot, aussi, de nouveautés…

En route vers de nouvelles aventures !