Archive pour le mot-clef ‘Au jour le jour’

Petit problème d’argent…

Lundi 24 février 2014

Soit un héritage de 12000 €. Il est à partager entre 4 neveux et nièces.

1. Calculez la part qui revient à chacun.

Le Fisc (au titre de Premier héritier, en l’absence d’enfants) a droit à 60% de l’héritage.

2. Calculez la part qui revient au Fisc.
3. Calculez ce qui revient aux neveux et nièces.

Comme vous le savez peut-être, ce n’est pas parce qu’on est obligé de passer devant un notaire que celui-ci travaille gratuitement… Celui-ci se contente (avec une moue de regret…) du maximum autorisé par la loi, soit 1/10ème du montant de l’héritage.

4. Calculez la part du notaire.
5. Calculez ce qui revient aux neveux et nièces.
6. Calculez la part de chacun.

(N.B. Histoire vécue…)

Joyeuse Nouvelle Année !

Mardi 31 décembre 2013

Tous mes vœux pour qu’elle vous apporte petites joies et grands bonheurs (et l’inverse !)

Noyeux Joël ! Hips !

Dimanche 22 décembre 2013

Appel… au Vengeur masqué…

Vendredi 20 décembre 2013

Je n’sais pas si vous êtes comm’moi,
Mais chaque fois ça me met en rage
De voir sur mon téléphone s’afficher
« Appel masqué » « Appel masqué »

Aussitôt je le vois ici
Qui surgit hors de la nuit
Avec son masque et son chapeau,
Vengeur Masqué : Zorro, Zorro !

Bon, pardonnez-moi ces souvenirs de jeunesse (pardon aussi à Sheila et à Zorro !), mais il est vrai que je supporte mal de me déranger 3 ou 4 fois par jour (parfois plus !) pour voir ces caractères s’afficher sur l’écran du téléphone !

Au début, je n’ai pas vraiment compris et, bêtement, je décrochais… Pour me retrouver le plus souvent dans un brouhaha d’appels variés, avant que quelqu’un ne m’explique l’intérêt que me portait je ne sais quelle firme ou autre… ou ne me raccroche simplement au nez, un autre candidat sollicité ayant répondu plus vite que moi…

Loin de moi l’idée d’en vouloir à ces pauvres gens qui passent la journée à répéter le même boniment ! D’autant que, souvent, leur français un peu difficile ou à l’accent très marqué me laisse supposer qu’ils appellent de loin… de là où on peut les payer encore moins pour ce travail aussi pénible physiquement que moralement ! (J’ai lu quelque part qu’on pouvait exiger trois fois plus d’appels dans l’heure quand le téléphoniste est à l’étranger… et le payer évidemment beaucoup moins !) Non, évidemment, c’est après les commanditaires de ce boulot éreintant que j’en ai ! Je croyais naïvement que j’avais un téléphone pour pouvoir joindre ma famille et mes amis, et pour qu’ils puissent me joindre… Si c’est le cas une fois sur 30, c’est bien le maximum…

Évidemment, une fois que je me suis dérangée pour voir l’horrible message s’afficher, reste la solution de ne pas répondre (j’ai des amis qui ne répondent plus au téléphone… leurs connaissances le savent et laissent un message sur le répondeur ! Encore faut-il que lesdites connaissances n’aient pas pris la même position !). Mais… si je ne réponds pas… les « masqués » rappelleront plus tard… Je décroche donc, et raccroche aussitôt, furieuse d’avoir encore été interrompue pour rien dans ce que je faisais…

Il doit y avoir un certain nombre de gens qui agissent de même, ou à peu près… Car depuis quelque temps, outre l’affichage « Inconnu », j’ai droit à quelques « numéros » particuliers : des numéros de 3 chiffres, par exemple, du genre « 033″, des numéros à plus de 10 chiffres, ou bien, encore plus énigmatique : « 0000000000″… Vous saviez qu’on pouvait faire ça ? Je l’ignorais totalement, et serais bien empêchée de faire de même !

Si seulement il y avait assez de gens qui réagissent de la même façon à ce type d’appels pour que les commanditaires décident que ce genre d’action n’est plus payante…

En attendant…

A moi, Zorro ! Rien de tel qu’un Vengeur Masqué pour faire fuir les Appels Masqués !

(adresse du site du logo : http://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?t=12956)

Du pourquoi et du comment…

Mercredi 18 décembre 2013

Oui, je sais, mon blog est en panne depuis un bout de temps… Il faut dire que mon dernier billet n’avait pas été compris dans le sens où je croyais l’avoir écrit… ce qui m’avait fort chagrinée. Je pensais avoir donné des explications « sans parti pris » sur les problèmes entre enseignants et « supérieurs »… cela n’a apparemment pas été le cas, et j’en ai été très mortifiée…

A part ce « couac », il y a aussi la question de la paresse… ou de la procrastination, dont j’ai déjà parlé : pourquoi écrire aujourd’hui le billet que je pourrais aussi bien (encore mieux ?) écrire demain ?…

Et aussi, la question de la retraite…

J’ai commencé en septembre ma 5ème année de « plus prof »… et c’est fou ce que j’ai oublié depuis… Au point que, retournant en novembre au Cross du Collège, les prénoms de collègues côtoyés depuis plus de 10 ans ne me revenaient plus spontanément… J’ai décroché… Je ne suis plus prof… et n’ai pas encore trouvé ma définition de « retraitée »…

Ce qui est particulièrement – et de plus en plus ! – délicat lorsque j’essaie de répondre aux parents me demandant conseil suite aux billets « Comment faire travailler un enfant ? ». Depuis le début, c’est la page la plus consultée (256 fois en janvier 2012… malheureusement, les rapports Google ne me donnent plus l’ »audience » des différentes pages…) et la plus commentée : 66 « commentaires » à ce jour… J’écris « commentaires » entre guillemets, car il s’agit le plus souvent de parents qui exposent l’histoire scolaire de leur enfant et me demandent conseil… Ce n’est pas simple, chaque cas est évidemment unique, je n’ai pas une trousse d’urgence contenant toutes les « bonnes réponses », et j’essaie de faire au mieux, selon les indications données. Cela n’est peut-être pas satisfaisant… car je n’ai reçu qu’une seule fois une réponse à ma réponse…

Cependant, dernièrement, il y a eu deux « vrais » commentaires : celui d’un parent et celui d’un ado. J’aurais aimé que, dès le début, il y ait des discussions à ce sujet, plutôt qu’une demande de conseils, comme si j’étais la mieux placée pour répondre.

Ce n’est évidemment pas le cas… et ce l’est de moins en moins ! Il me semble qu’a priori, les mieux placés pour répondre à cette question sont des personnes qui connaissent l’enfant en question : enseignants, éducateurs, orthophonistes et autres « spécialistes » de l’enfance et de l’adolescence. Je comprends bien l’angoisse des parents (et je l’ai évidemment croisée un certain nombre de fois en 40 ans de métier !)… mais mon angoisse à moi, pour leur répondre, est de plus en plus forte : qui suis-je, de quelles vertus serais-je parée pour avoir LA réponse à des questions que les parents se posent depuis des mois ou des années ?

Tout cela… pour vous expliquer « pourquoi votre fille est muette » (Molière)…

Loup y es-tu ?

Mardi 15 octobre 2013

Entends-tu?
Que fais-tu ?
- Je mets mes chaussettes !

Moi aussi, j’ai mis mes chaussettes…
Et cela ne me donne pas pour autant envie d’aller me promener dans les bois (tout proches, pourtant…)

Déjà, j’avais ressorti la couette d’hiver,
puis mon poncho,
puis les chaussettes (pas encore celles en laine !),
(rangé les tongs et les nu-pieds)
puis le pull
(rangé les T-shirts)
(pas encore sorti la doudoune… mais ça ne va peut-être pas tarder…).

Puis il a fallu à nouveau fermer stores et volets la nuit
(histoire de conserver le petit peu de chaleur emmagasiné durant le jour).

Certes, je ne suis pas une fana de la chaleur (ça tombe bien, il fait 16° chez moi…), mais tout de même, je trouve que l’été a été bien court, sans compter que je n’ai rien vu du printemps…
(Ah ! si, je suis mauvaise langue : 1 journée et demie en avril, où on a pu prendre le thé sur la terrasse !)

Et puis… et puis, s’il faut que j’entame bientôt ma réserve de bois, il n’y en aura encore plus dès février, comme l’année dernière !

Tous ces signes hivernaux (en plus des matins tardifs et des nuits précoces… Vivement le changement d’heure – au moins pour les matins !) me donnent une nette envie d’hiberner, façon ours ou marmotte, pour ne me réveiller qu’au printemps (s’il y en a un l’année prochaine…).

Oui, je sais, je n’ai pas à me plaindre : il y en a d’autres qui…

OK, OK !

Alors…

Promenons-nous
dans les bois…

Les nouvelles tondeuses…

Mercredi 25 septembre 2013

Autonomes, ergonomiques, économiques, et surtout… écologiques !

C’est une acquisition du Conseil Général pour le château de Chamarande.

Je l’ignorais totalement et, à vrai dire, quand je suis allée aux Archives, pressée de trouver les documents notariés que j’y cherchais, je n’ai rien vu…

C’est au moment de la pause café-cigarettes que j’ai remarqué quelque chose, dans les douves :

Vous voyez ?
Pas très bien ?
Moi non plus… Alors je me suis approchée :

Encore un peu :

Eh oui ! Les nouvelles tondeuses de Chamarande sont des chèvres !
100% écologiques !

Et elles s’en donnent à cœur joie :

Il y en a une bonne dizaine, d’après ce que j’ai vu :

Elles nettoient même les murs :

Bon, évidemment, pour le parc, on continue à utiliser des tondeuses plus « traditionnelles »… Je crois me souvenir que ces petites bêtes ont un faible pour l’écorce des arbres… lesquels ne supportent pas toujours très bien leur appétit…
Mais pas d’arbres dans les douves ! Ni de visiteurs susceptibles de s’embourber dans le précieux engrais 100% naturel !

Vive les tondeuses écologiques !

Vive les chèvres !

Euh… pardon, monsieur…

Juliette et Roméo…

Samedi 21 septembre 2013

Juliette s’ennuie un peu. Elle regarde les lézards se faufiler parmi les pois de senteur, mais n’a pas le coeur à la chasse…

- Guetter… Attendre…

- Un jour… mon prince viendra…

- Un jour…

Voici Roméo, justement…

Mais Roméo se méfie : il a déjà été éconduit…
Mieux vaut ignorer la belle sur son balcon…

- Essayons quand même ?

- Ah ! Le chevalier à la rousse figure…

- Pshhtt !

- Jamais simple, avec elle ! Attendons un peu…

- Difficile de les comprendre…

- Allons, courage ! Essayons !

- Euh… Bonjour !

- Mieux vaut être seule que mal accompagnée !

- Quoique…

*      *      *

Dans le rôle de Roméo, le chat du voisin (enfin, du fils du voisin !) dont je vous ai déjà parlé.

Dans le rôle de Juliette, je soupçonne la chatte du voisin d’en face… Auquel cas ce pourrait bien être la sœur du précédent :

(Je n’ai évidemment pas posté toutes les photos prises aujourd’hui… mais elles sont dans l’ordre où elles ont été prises !)

Mignonne comme tout, cette chatte ! Elle n’a qu’un défaut : elle tient absolument à visiter la maison ! Deux fois, je l’ai surprise commençant à monter l’escalier… Et je ne compte pas les fois où je l’ai fait fuir de la maison !

Tiens, ce matin, par exemple… Alors que je préparais mon petit déjeuner, elle a passé au moins une quinzaine de fois une ou plusieurs pattes dans la cuisine ! Chaque fois, je tapais dans mes mains pour la faire ressortir ; et chaque fois, elle se postait contre la porte… et posait à nouveau une patte discrète dans la cuisine ! J’ai dû finir par fermer la porte…

Même chose tandis que je déjeunais dehors, sur la terrasse : là encore, j’ai dû fermer la porte… J’ignore ce qui l’attire autant… mais elle est bigrement têtue !

Journées du patrimoine…

Lundi 16 septembre 2013

J’ai bien cru ne pas pouvoir jouer à la touriste, cette année ! Pourtant, j’aime beaucoup découvrir (ou redécouvrir) des villages, des quartiers, des demeures, des jardins… Mais, vraiment, le temps de samedi me laissait peu d’espoir : des promenades sous une pluie battante me séduisent beaucoup moins ! Sans compter que j’aime bien emporter mon appareil photo, et collectionner ainsi des images des lieux visités…

Mais bon, le soleil a daigné reparaître dimanche, et j’ai pu en profiter !

Tout d’abord, une « promenade déambulatoire » (un peu pléonastique, comme expression, non ? mais enfin, c’était le titre donné par la mairie…) dans mon village, avec explications historiques et contes… Sympathique et agréable.

Puis visite de Villeconin, dont je ne connaissais que le nom, sans même savoir situer le village, qui recèle un château d’origine médiévale.

(Au passage, je regrette très fort que le conseil général, dans son fascicule sur les journées du patrimoine ou sur son site, ne répertorie plus que les sites subventionnés par lui : 4 sites pour cette année seulement ! Exit Méréville, je ne sais pas pourquoi ! J’ai dû, donc, me balader sur plusieurs sites pour me trouver un but de visite… C’est d’autant plus regrettable que certains domaines privés ne s’ouvrent qu’à cette occasion ! Et comment le savoir, si le département ne se donne pas la peine de nous en informer ???)

Villeconin, donc. Assez joli village, avec nombre de maisons en meulière, dont des bâtiments de ferme sans doute assez anciens. Et le château…

On entre dans une grande cour, et on attend (pas très longtemps) la visite guidée organisée par les propriétaires. L’ensemble a été une ferme, depuis la Révolution (si je me souviens bien…) jusqu’aux débuts du 20ème siècle. Et la salle des gardes… a servi de grange pendant tout ce temps…

Cependant, les douves n’ont pas été comblées, et la tour d’entrée garde les marques du pont-levis dont elle était munie…

Le parc est aussi très agréable.

Juste en face du château, l’église :

Un peu fatiguée, je n’ai pas eu le courage de lire les panneaux sur son histoire, mais ai admiré l’entrée :

Et les arcs-boutants :

Petit tour dans le village, mais pas de photos très caractéristiques…

En tous cas, j’étais contente de ma journée… et c’est pourquoi je vous en fais « profiter » !

Encore les bêtes…

Mercredi 7 août 2013

Enfin… une des bêtes dont je vous ai parlé… celle à 4 pattes, qui tient apparemment à visiter la maison…

Rappel : ce chat, je l’ai connu chaton l’an dernier : la chatte du voisin d’en face avait mis bas je ne sais où, puis avait migré avec ses 4 chatons chez le voisin d’à côté (voir le billet de mai 2012). Lesquels chatons, s’affermissant sur leurs petites pattes, s’en vinrent de temps à autre dans mon jardin, posant complaisamment pour mon appareil photo. Tenez, le voici en mai 2012, le petit :

et en août 2013 :

Oui… il a un peu changé, le petit ! Mais toujours aussi curieux… J’ai l’impression que, quand il vient en visite à côté, il passe à peu près autant de temps chez moi que chez mes voisins ! La première fois, il a fallu que les voisins le récupèrent… Mais depuis, il a appris à sauter le mur (je l’admire à chaque fois, car il n’a quasiment pas de recul !), il va et vient, à l’aise, comme chez lui… Ce week-end, encore, il a tenté une incursion dans la salle-à-manger…

Ce qui l’attire – et le dérange tout à la fois – dans mon domaine, je crois bien que ce sont les nombreux moineaux qui hantent mon rosier… Mais, malheureusement pour lui – et heureusement pour les moineaux (et pour moi, qui prends grand plaisir à les entendre – plus qu’à les voir – bavarder à longueur de journée !) -, le buisson est difficilement accessible… Voici mon visiteur au pied du rosier :

Le week-end dernier, il a fait connaissance chez moi d’une chatte tricolore à poils longs, dont j’ai déjà eu plusieurs fois la visite… Ses propriétaires sont venus le récupérer chez moi… avant qu’il ne puisse passer entre les barreaux qui séparent mon jardin de la rue…

Beau matou, quand même, non ?