Posts Tagged ‘Centenaire’

Centenaire…

mardi, janvier 7th, 2014

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais on va commencer cette année à fêter le centenaire de la guerre de 14, la Grande Guerre, la Der des ders…

Vous le saviez déjà ? Ah bon…

Mais peut-être ignorez-vous, parmi tant de projets de célébrations diverses, celui de la World Wool War 1…

Je ne vous présente plus le blog de Délit Maille, j’en ai déjà parlé. Délit Maille a exposé au Musée de Roubaix, et voilà ce qui s’est passé :

Derrière nous, il y avait les chefs du musée qui papotaient. Ils disaient qu’ils nous laisseraient bien deux espaces au premier étage du musée, sur la coursive qui surplombe le bassin, au pied de la très fabuleuse verrière en soleil, et que dans ces deux espaces, ce qui serait bien, c’est qu’on leur tricote la guerre.

On va faire des tranchées,du bleu horizon, des besaces, des vareuses. On va armer les gens en laine, on va les ranger en colonnes par deux, et puis on va les faire défiler dans un musée magique.

C’est ça qu’on va faire.

La guerre, mais en jersey.

Gros boulot, vous imaginez ! Quand Délit Maille a parlé pour la première fois de ce projet, Odile a commenté :

Mais j’y pense, Délit, pour faire l’armée, si tu envoies les patrons aux tir-coteuses que nous sommes, avec les références et tout et tout, on pourrait te préparer quelques-uns de tes soldats. Te resterait le rembourrage et…les finitions, le regard, enfin tout ce qui leur donne leur âme… Qu’en penses-tu?

Quelle drôle d’idée pour une drôle de guerre, Odile ! (L’inspiration lui est sans doute venue parce que c’était le jour de son anniversaire, et que, comme vous le savez sans doute, c’est un jour où nos petits cerveaux turbinent plus vite que d’habitude…)

Idée reprise illico par Délit Maille :

Et si cette World Wool War, on la faisait avec les gens qui viennent voir les gens en laine depuis trois ans? il a dit.

Hein? on a répondu.

Oui, un truc mondial, comme la guerre.

Du genre effort de guerre. Comme quand les femmes tricotaient des chaussettes pour les troupes au front.

A notre tête, ça devait se voir qu’on ne comprenait pas.

Si. On ferait une guerre en jersey à plein de mains. Les gens qui en auraient envie, ils nous le diraient. On leur enverrait la laine et les explications pour faire des vareuses, des croquenots, des besaces, des ceintures, des bretelles, des sacs à dos pour les troupes en jersey du musée magique, qu’ils enverraient au front une fois tricotés dans des petits paquets en papier kraft.

Si vous voulez participer à l’effort de guerre, si vous vous sentez prêts à affûter vos aiguilles à tricoter, allez vite voir le site de Délit Maille : il y a déjà plein d’inscrits, mais il y aura besoin de beaucoup de petites (et grandes !) mains pour faire le travail !